En 2012, la surface mondiale des cultures d’OGM a atteint 170,3 millions d’hectares selon le Service international pour l’acquisition d’applications agricoles biotechnologiques (ISAAA), organisme international de promotion des OGM. Cela équivaut à plus de 3 fois la superficie totale de la France métropolitaine. Les OGM atteignent ainsi environ 13 % des cultures mondiales. L’augmentation est de 10,3 millions d’hectares par rapport à l’année précédente.

pays producteurs d'OGM

Pays producteurs d’OGM en 2012. © Clive James, ISAAA

D’après les données de l’ISAAA, les 6 principaux pays producteurs d’OGM sont les Etats-Unis (69,5 millions d’hectares), le Brésil (36,6 millions), l’Argentine (23,9 millions), le Canada (11,6 millions), l’Inde (10,8 millions) et la Chine (4,0 millions). Ensemble, ils ont cultivé en 2012 près de 92 % de la surface totale consacrée à ces plantes transgéniques.

La surface des plantes OGM croît actuellement principalement dans les pays en développement. D’ailleurs en 2012, pour la première fois, les surfaces d’OGM plantées dans ces pays sont supérieures (52 %) à celles des pays industrialisés (48 %).

17,3 millions d’agriculteurs ont utilisé des plantes génétiquement modifiées dans le monde en 2012 selon l’ISAAA. Plus de 87 % d’entre eux étaient des exploitants de petites fermes de pays en voie de développement.

Dans l’Union Européenne, 5 pays ont cultivé plus de 129 000 hectares de maïs Bt, en hausse de 13 % par rapport à 2011. Il s’agit de l’Espagne, du Portugal, de la République Tchèque, de la Slovaquie et de la Roumanie. L’Allemagne, la Pologne et la Suède ont cessé d’en cultiver. Rappelons qu’il n’y a plus de cultures OGM en France depuis 2007.

Quelles sont les cultures OGM majoritaires ?

Les principales cultures OGM sont le soja, le maïs, le coton et le colza. En  2012, 81 % du soja, 81 % du coton, 35 % du maïs et 30 % du colza cultivés  dans le monde étaient OGM selon l’ISAAA !

Entre 1996 et 2012, la tolérance aux herbicides est de loin le caractère dominant  exploité pour les plantes OGM. La tolérance aux herbicides, que l’on  retrouve dans le maïs, le soja, le colza, le coton, la betterave sucrière et la  luzerne, représentait environ 59 % de la surface totale des cultures transgéniques en 2012 ; la résistance aux insectes environ 15 %. La combinaison de deux caractères (tolérance aux herbicides + tolérance aux insectes) continue sa progression et atteint environ 26 % de la superficie mondiale des plantes OGM.

Les OGM sont donc toujours uniquement préparés de façon à résister à un herbicide dans le but de simplifier les épandages ou produisent leur propre insecticide.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :