L’annonce  de la baisse de l’usage des pesticides faite par Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, faite le 9 décembre à l’occasion du Comité National d’Orientation et de Suivi (CNOS) du plan Ecophyto reposait sur des données incomplètes et était donc biaisée !

pesticides baisse tronquée

La baisse annoncée par le gouvernement était tronquée, car elle ne prenait pas en compte tous les pesticides.

Entre 2011 et 2012, le nombre de doses-unités épandues à l’hectare (NODU), l’indicateur d’utilisation des pesticides, enregistre une diminution de 5,7 %. C’est la première fois que cet indicateur baisse depuis sa mise en place en 2009 : en 2011, il avait encore progressé de 2,5 %.

Oui, mais voilà ! Cet indicateur est tronqué, puisqu’il ne prend pas en compte l’ensemble des pesticides ! « Il manquait de fait environ 4% des quantités de substances vendues pour calculer le NODU 2012 ! » précise Générations Future dans un communiqué.

De même, sur le plan des profils de toxicité des substances vendues, le Ministère a mis en avant une baisse plus de 30 % de l’usage des Cancérigènes Mutagènes et Reprotoxiques de catégorie 2 (CMR 2 = CMR probable) alors qu’un seul CMR 2, sur les 45 vendus, a été pris en compte pour 2012 !

Ce tour de passe-passe a été rendu possible par le fait que seul ce CMR2 rentre dans le champ de la redevance pour pollutions diffuses (RPD), car prioritaire au titre de la directive cadre sur l’eau.

« Il est stupéfiant de voir que le Ministère de l’Agriculture annonce à grand renfort de com’ une baisse supposée de l’usage des pesticides en agriculture alors que le même Ministère sait parfaitement que tout ceci est basé sur des chiffres tronqués. » déclare François Veillerette, porteparole de Générations Futures « Nous sommes vraiment furieux que la volonté politicienne de pouvoir annoncer un soit disant succès l’ait emporté sur la réalité alors même que, pour sortir de sa dépendance aux pesticides notre agriculture a besoin d’un langage de vérité, d’orientations politiques claires et d’exigence de résultats…réels. » précise-t-il.

NB : Le bilan de 2016 indique une hausse continue des pesticides. Lire Ecophyto: toujours plus de pesticides !

Auteur : Hugo Lebout, journaliste du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :