Qui ne s’est jamais retrouvé embêté devant son frigo face à des oeufs bien rangés dans la porte? Cela fait belle lurette que la boîte cartonnée est partie au recyclage, et la date de péremption aux oubliettes. Que faire de ces œufs alors? Les jeter et gâcher ainsi tout le travail de ces bienveillantes poules pondeuses? Ou bien les manger, et prendre le risque de vivre une intoxication alimentaire carabinée? Voici quelques conseils pour y voir plus clair.

reconnaitre oeuf frais

Apprendre à conserver et reconnaître un oeuf bio ou de plein air pour éviter les mauvaises surprises!//PHOTO CC0 Creative Commons

À l’occasion de la journée mondiale de l’œuf (oui oui vraiment), l’entreprise de livraison de paniers-recettes à domicile Quitoque.fr s’est lancée dans une enquête pour savoir quelles sont les habitudes de consommation des Français. Grâce à un vaste sondage mené sur plusieurs milliers de personnes, il apparaît que l’œuf laisse souvent pantois le consommateur. Cette conclusion est d’autant plus étonnante que 97% des hommes sondés et 98% des femmes déclarent manger des œufs. Et 58% des Français en mangent au moins 6 par semaine. Ce serait donc dommage d’attendre que les poules aient des dents pour en savoir plus sur cet aliment aux multiples bienfaits.

0, 1, 2, 3, ça veut dire quoi déjà?

Comme l’indique le sondage, dans 97% des cas, les consommateurs achètent leurs œufs dans le commerce, en grande surface ou dans les épiceries fines. Et face au dédale de boîtes et de prix en tous genres, les consommateurs que nous sommes ne savent parfois plus à quel sain se vouer. Alors pour nous aider, des codes sont tatoués sur les œufs pour nous permettre de mieux vérifier leur provenance. Mais pour cela, encore faut-il savoir déchiffrer les codes. Et en tout état de cause, comme en atteste le sondage, seuls 30% des Français les comprennent.

Alors voici une petite session de révision! Lorsque le code commence par un 0, l’œuf est issu de l’agriculture biologique. Le 1 indique que la poule pondeuse est élevée en plein air, sur le plancher des vaches. L’œuf marqué du chiffre 2 provient d’une poule élevée en intérieur, mais au sol. Et la poule qui pond des œufs annotés d’un 3 n’a jamais vu la lumière du jour. C’est la poule de batterie.

Ainsi, lorsque cela est possible, il ne faut pas hésiter à privilégier la consommation d’œufs marqués d’un 0 ou d’un 1. N’oublions pas que les poules de batteries sont jusqu’à 16 par m², alors que leurs congénères élevées en plein air sont 9 et celles en bio sont 6. Dans ces conditions, la santé de ces gallinacées diffère forcément, et la qualité des œufs produits également. Ainsi, privilégier la consommation d’œufs type 0 ou 1 contribue à prôner un élevage plus respectueux de la cause animale.

Lire aussiChoisir ses œufs pour éviter les massacres de poussins

Des œufs frais, mais jusqu’à quand?

L’étude indique que le paramètre auquel les Français accordent le plus d’importance lors de l’achat de leurs œufs est la date de consommation recommandée. Ils sont 60% à y prêter attention. Rien ne va plus lorsqu’il s’agit de savoir combien de temps après la ponte l’œuf est comestible sans risque! Seuls 27% des Français le savent: c’est 30 jours. Donc si vous faites partie des 20% qui pensent qu’un œuf peut être consommé 50 jours après sa ponte, prenez garde à votre estomac!

Mais savoir cela n’est pas tout! Reste à savoir conserver convenablement nos œufs. Sur ce point, plusieurs voix contradictoires s’élèvent. Mais il semblerait que la conservation au réfrigérateur serait à privilégier pour limiter la prolifération de bactéries. Aussi, au frigo les œufs demeurent à l’abri de la lumière, un avantage pour une conservation optimale.

Et si vous ne savez plus si vos œufs sont encore bons à manger, vous pouvez faire ce test. Plongez vos œufs dans l’eau, et s’ils remontent à la surface, c’est la tourista assurée! Cela signifie que l’œuf est impropre à la consommation car la coquille est devenue poreuse. Autre test encore plus radical, si en le cassant l’œuf sent mauvais, laissez tomber également!

Auteur : Chaymaa DEB, experte en oeufs chez natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :