Le fennec, un animal de compagnie hors du commun

Paru le 06.02.13 - Dernière modification le 03.05.14 - Pas de commentaires

L’habitat de prédilection du fennec est constitué par les grands déserts sableux du Sahara, mais on le rencontre aussi dans les steppes et les régions montagneuses sèches d’Afrique du Nord, du Maghreb au nord-est de l’Égypte. Comme de coutume, les menaces qui pèsent sur les populations sont nombreuses.

fennec

Les fennecs sont souvent vendus en tant qu’animaux domestiques © alexbartok sur Flickr

En Afrique du Nord, le fennec, Vulpes zerda, est chassé et piégé pour sa viande et sa fourrure. Les jeunes  sont fréquemment capturés pour être vendus comme animaux de compagnie, car ils s’apprivoisent bien. Le fennec paye aussi un lourd tribut aux chiens domestiques ou semi-sauvages. Enfin, l’explosion démographique a entraîné sa disparition complète de certaines régions notamment du Sud-Marocain.

Globalement, les effectifs ont beaucoup décliné, ce qui a conduit à inscrire le fennec en annexe 2 de la CITES (annexe B du règlement CE). L’UICN le considère comme de « préoccupation mineure ». Le fennec est aujourd’hui protégé au Maroc et dans certaines réserves d’Égypte (Bir El Abd) et du Niger (Aïr, Ténéré).

Une des premières urgences consiste à s’opposer au trafic, d’autant plus que les jeunes fennecs exportés vers l’Europe supportent mal le changement brutal de climat et souffrent notamment de troubles de la thyroïde. Il faut savoir, et ceci est malheureusement vrai pour toutes les espèces protégées, qu’en raison de la corruption, le trafic peut avoir l’apparence d’un commerce légal : un même permis CITES peut servir plusieurs fois.

Un animal fidèle qui vit en famille

Le fennec vit en petits groupes familiaux, parfois jusqu’à dix individus qui communiquent entre eux par une grande variété de cris. Nocturne, il s’abrite du soleil torride dans de profonds terriers qu’il creuse dans le sable et qu’il tapisse de fourrure et de plumes. Il loge aussi parfois dans de petites grottes.

Parfaitement adapté à la vie dans les déserts les plus arides, le fennec peut rester très longtemps sans boire. Il se nourrit de souris, petits oiseaux, lézards, insectes, escargots, racines et fruits.

Les couples sont formés pour la vie. La femelle met au monde de deux à six petits après 50 jours de gestation. Les parents se partagent les tâches pour élever leurs petits. La maturité sexuelle intervient vers l’âge de sept à huit mois, la longévité atteint 12 ans.

C’est le plus petit de tous les renards, avec d’énormes oreilles triangulaires et un museau court. Le pelage est long, laineux, très doux, jaune pâle sur tout le corps. La queue, très touffue, est noire à l’extrémité. Les soles plantaires sont pourvues d’une fourrure dense.

Auteur : Michel Louis, pour le Manuel des aires protégées d’Afrique francophone (extrait)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

A lire dans la même catégorie

BiodiversitéEspèces menacées