Quelles sont les maladies liées à l’eau ?

Paru le 24.02.11 - Dernière modification le 20.04.12 - Pas de commentaires

L'absence de station d'épuration et de système d'élimination des eaux usées est la cause principale des maladies hydriques. © Natura Sciences

L'absence de station d'épuration et de système d'élimination des eaux usées est la cause principale des maladies hydriques. © Natura Sciences

Les maladies liées à l’eau proviennent principalement de 3 sources : l’eau de boisson, les eaux stagnantes et l’eau de baignade.

Les maladies hydriques

Les maladies liées à l’eau de boisson résultent d’un contact direct avec de l’eau ou de la nourriture contaminée par des déchets d’origine humaine, animale ou chimique. La liste est longue : arsénicïsme, choléra, diarrhée, hépatite A et E, méningite, polio, etc. On dénombre environ 5 millions de décès liés à ces maladies chaque année. L’OMS, comptabilise 4 milliards d’infections gastro-intestinales dues à des bactéries, virus ou parasites par an. Elles mènent à la mort de 1,8 millions de personnes en 2002.

Ces maladies sont particulièrement liées à la pauvreté. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés. De simples mesures d’hygiène permettraient de combattre ces maladies. Ainsi, un accès à l’eau potable (1,1 milliards de personnes n’y ont pas accès) et un système d’élimination des eaux usées (2,4 milliards de personnes n’y ont pas accès) permettraient de combattre ce fléau.

Les maladies véhiculées par les mouches et moustiques

Les maladies liées aux eaux stagnantes sont celles propagées par les mouches et les moustiques. En effet, ces derniers se reproduisent dans les eaux stagnantes propres ou sales. Il s’agit de la fièvre dengue, la fièvre jaune, la maladie du sommeil et le paludisme. Le paludisme est un risque pour 2 milliards d’humains dans 100 pays et on recense 300 à 500 millions de cas aigus chaque année. Cela représente plus d’un million de morts par an, dont 90 % en région sub-saharienne. Dormir sous des moustiquaires est une solution simple pour diminuer les risques de contraction du paludisme.

Les risques d’origine aquatique

Les maladies liées aux eaux de baignade sont celles d’origine aquatique. Elles se développent suite à l’ingestion de vers présents dans les eaux de surface. Ces vers infectent les organismes et, sans forcément être mortels, diminuent fortement les capacités physiques. La plus connue de ces maladies est la schistosomiase. C’est la deuxième infection parasitaire en importance après le paludisme. D’après l’OMS, elle infecte 200 millions de personnes chaque année dans 76 pays, dont 120 millions d’enfants de moins de 5 ans. La construction de barrages et de canaux favorise la prolifération de ces vers.

Auteur : Matthieu Combe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>