ekWateur, nouveau fournisseur collaboratif d’électricité verte et de gaz vert, lance aujourd’hui son offre commerciale auprès du grand public. Julien Tchernia, Président de Joul & Cie et sa marque ekWateur, nous présente ses particularités.

ekwateur

ekWateur propose de nombreux services. Vous pouvez par exemple tester le potentiel solaire de votre toiture, grâce son partenaire In Sun We Trust. PHOTO//Pixabay

ekWateur rejoint la liste des fournisseurs alternatifs d’électricité et de gaz vert, aux côtés de Lampiris, Planète Oui et Enercoop. L’entreprise joue la carte de la différence grâce à un savant mélange de services collaboratifs. Avec à la clé des économies d’énergie pour ses clients prêts à investir ! L’objectif? Atteindre 100 000 clients à l’été 2018 et 500 000 en 2021.

Le seuil de rentabilité dépendant de la puissance souscrite, de la consommation de ses clients et de la zone géographique, la grille des tarifs est assez complexe. Néanmoins, le tarif est avantageux pour la plupart des Français : si le prix de l’abonnement est plus élevé que celui des tarifs règlementés, le kilowattheure (kWh) est bien moins cher (de -11% à -22%). Au final, le fournisseur estime qu’il est moins cher pour 97% des Français qui se chaufferaient à l’énergie souscrite (et pour 85 % des clients, toute situation confondue). Par exemple : un client chauffé au gaz et qui utilise de l’électricité va faire en moyenne 200 € d’économie par an : 125 € sur le gaz et 75 € sur l’électricité.

Comment fournir de l’électricité verte et du gaz vert?

ekWateur s’approvisionne en énergie auprès de Smart Grid Energy, son responsable d’équilibre vis-à-vis des gestionnaires de réseaux. Pour proposer de l’électricité « verte », le fournisseur achètera en parallèle des certificats de  garanties d’origine, auprès de producteurs d’électricité d’origine renouvelable, en France et en Europe. Ceux-ci certifient que l’équivalent de la consommation d’électricité des clients a bien été produit à partir de sources renouvelables. EkWateur réfléchit aussi à proposer prochainement des certificats de garantie d’origine régionaux. Ainsi, un client breton pourrait, par exemple, bénéficier des certificats fournis par des producteurs d’électricité renouvelable locaux.

Pour le gaz, ekWateur est le premier fournisseur à proposer une offre incluant du biométhane. De base, l’offre propose 5% de gaz bio-méthane d’origine écossaise dans ses offres. Mais il est aussi possible d’opter pour une offre proposant 100% bio-méthane, pour un supplément de 6,99 centimes d’€/kWh. La traçabilité se fait sur le même principe que l’électricité : l’entreprise achète des certificats de garanties d’origine pour s’assurer qu’une quantité équivalente de gaz à ce que les clients auront consommé a bien été envoyée dans les réseaux de gaz. « Il n’y a pas de certificats de garanties d’origine français disponibles pour le gaz injecté dans les réseaux, car l’Etat français favorise l’utilisation du biométhane sous forme de carburant », assure Julien Tchernia, Président de Joul & Cie et sa marque ekWateur.

Lire aussiEnercoop : les petits producteurs à l’honneur

ekWateur et son modèle économique basé sur les services

Le modèle économique d’ekWateur est principalement construit sur la vente de services à ses clients. « Nous ne pouvons pas casser les prix, car nous ne gagnons déjà que 1 à 2 euros sur le prix de vente d’un mégawattheure, explique Julien Tchernia. Pour baisser les prix, nous proposons soit de faire participer nos clients et de les rémunérer, soit de leur proposer des services qui conduisent à des économies d’énergie ».

Pour rémunérer ses clients, ekWateur propose deux options collaboratives. Le fournisseur réserve notamment une hotline collaborative pour répondre aux prospects de l’entreprise et propose de rémunérer ses clients-entrepreneur pour ce service. Par chat ou par téléphone, ces derniers factureront ekWateur un tarif proche de 25 € brut par heure. Par ailleurs, l’entreprise émet des obligations vertes auprès de ses clients pour développer son activité. Ces obligations sont émises sur 3 ans, à partir de 25 euros, à un taux de 7 % brut par an. Cela se passe sur le site de financement participatif Lumo avec pour objectif de réunir 150 000 euros. Enfin, en s’impliquant, les clients vont gagner des « joules » qui leur permettront de bénéficier d’offres spéciales chez les partenaires de l’entreprise. D’ores et déjà, pour 300 joules, les clients bénéficient d’une réduction de 10% pour tout achat chez la boutique Envie Solaire, cumulable avec les réductions existantes.

« Notre intérêt est de faire faire des économies d’énergie à nos clients grâce à la vente de services et non pas de les faire consommer plus, explicite Julien Tchernia. C’est un modèle fait pour être gagnant-gagnant ». Un modèle économique, proche de celui d’Easyjet, qui gagne de l’argent non pas sur les places d’avion à bas prix mais sur les services annexes. Ainsi, grâce à des partenariats ciblés, l’idée d’ekWateur est d’assurer à ses consommateurs qu’ils feront des économies. L’objectif est de créer une plateforme ouverte qui propose aux clients une large gamme de services destinés à faire baisser les consommations le plus vite et au meilleur prix : thermostat intelligent, domotique, chaudière, électroménager… ekWateur et ses partenaires calculeront en amont l’économie d’énergie possible et le temps de retour sur investissement.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :