Le prix du gaz augmente. Cette augmentation du gaz en 2014 devrait se confirmer. Pour diminuer la hausse de sa facture, il peut être intéressant de prendre son contrat chez un fournisseur de gaz alternatif proposant des tarifs en offre de marché. Pourtant, les particuliers ont encore assez peu recours à ces fournisseurs de gaz alternatifs ; les industriels et, notamment les gros consommateurs, hésitent beaucoup moins !

fournisseur de gaz

En juin 2013, 19 % des sites particuliers étaient en offre de marché, dont 12 % chez un fournisseur de gaz alternatif

Fin juin 2013, 79 % des 11,3 millions de sites alimentés au gaz étaient sur des offres aux tarifs réglementés du gaz. Ce sont les chiffres de l’Observatoire des marchés de l’électricité, du gaz naturel et du CO2 publié par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Ces sites aux tarifs réglementés ne représentent toutefois que 37 % de la consommation de gaz nationale. En effet, les gros industriels, les plus gros consommateurs, sont déjà en offre de marché et ont fait un choix  différent, s’alimentant chez des fournisseurs de gaz alternatifs ou se rattachant directement au réseau de transport de GRTgaz.

Du côté des clients résidentiels, 19 % des sites sont en offre de marché, dont 12 % chez un fournisseur alternatif. Le rythme de conversion s’accélère rapidement, puisque 181 000 clients ont souscrit une offre de marché (soit +10 %) contre 125 000 au premier trimestre 2013.

A Paris, par exemple, la CRE estime que l’offre la moins chère (hors promotion) proposée par un fournisseur de gaz pour un contrat de base est inférieure de 4 %  à 5 % au tarif réglementé. Pour les offres à prix fixes, les économies vont de 10 € pour un contrat uniquement pour la cuisson à 100 €/an pour un contrat de chauffage au gaz. Ce n’est tout de même pas négligeable !

La fin des tarifs réglementés programmée pour les entreprises

Le Gouvernement va supprimer les tarifs réglementés du gaz pour les consommateurs non domestiques (PME, grands sites industriels, administrations…), en fonction de leur niveau de consommation. Celles dont la consommation est supérieure à 200 000 kWh par an auront jusqu’au 31 décembre 2014 pour changer de contrat ; celles consommant plus de 30 000 kilowattheures par an jusqu’au 31 décembre 2015.

Les petites entreprises en dessous de ce seuil et les particuliers pourront toutefois conserver leurs contrats aux tarifs réglementés s’ils le souhaitent. Des dérogations sont toutefois prévues notamment pour certaines installations de chauffage collectif. Cette disposition fait suite aux demandes de la Commission Européenne qui estime, depuis 2006, que le dispositif législatif français est non conforme au droit européen.

Les entreprises devront opter pour des offres dites de marché, dont les prix sont définis librement par chaque fournisseur de gaz, qu’ils soient historiques ou alternatifs… Il ne devrait pas y avoir d’impact négatif pour les acheteurs concernés, puisque ces tarifs en offres de marché sont moins chers. Les particuliers auraient même tout intérêt à quitter les tarifs réglementés pour contracter une offre de marché moins chère chez un fournisseur de gaz alternatif !

Vous souhaitez changer de fournisseur de gaz ? Plusieurs comparateurs de prix, à l’instar de prix-gaz.fr vous aident à choisir l’offre la moins chère !

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :