Après 4 ans de recherche, le projet SafeWind débouche sur un ensemble de solutions permettant de prévoir la production d’énergie éolienne à court terme. Ces solutions répondent aux besoins de l’industrie éolienne et des gestionnaires de systèmes électriques pour intégrer à grande échelle de l’énergie éolienne dans les réseaux. 

SafeWind permet de prévoir le vent pour une bonne intégration dans les réseaux électriques. © Natura Sciences

La production d’énergie éolienne dépendant des conditions météorologiques et notamment du vent. Cela rend son intégration aux systèmes et réseaux électriques particulièrement difficile. Etre capable de prévoir à court terme la production éolienne et ses incertitudes est la clé du développement et de l’intégration au réseau à grande échelle de cette énergie, et un préalable nécessaire pour atteindre les objectifs fixés par l’Union Européenne d’un ratio de 20 % d’énergies renouvelables d’ici 2020.

Longtemps, la prévision à court terme de la production éolienne ne s’est pas intéressée aux situations particulières. Or, dans certains cas extrêmes, les erreurs de prévision peuvent être importantes et très coûteuses pour les infrastructures et le système électrique en causant notamment des destructions d’éoliennes, voir des blackout.

Le projet SafeWind a débouché sur un ensemble de modèles implémentés en modules informatiques, et intégrés dans le système opérationnel de prévision ANEMOS développé par le Consortium. Ces modèles permettent de prévoir la production d’énergie éolienne aussi bien au niveau d’une centrale, qu’au niveau local ou national. SafeWind améliore le niveau de la prévision éolienne et en réduit très sensiblement le risque d’erreurs. Le CEP MINES ParisTech a contribué par des méthodes avancées qui ont été basées sur des approches physiques et statistiques de modélisation.

Un partenariat pour prévoir la production éolienne

Ce projet, a été coordonné par le Centre Energétique et Procédés de MINES ParisTech et ARMINES. Le  Consortium est composé de 23 partenaires de 9 pays différents dont l’Inde. Ce partenariat s’est orienté vers une recherche multidisciplinaire en relation étroite avec l’industrie.

Au delà de la sphère européenne,  le projet a permis de comprendre la nature spécifique des prévisions éoliennes en Inde et d’utiliser des mesures afin de tester des modèles pour les conditions climatiques spécifiques.

Des résultats scientifiques et des débouchés industriels

SafeWind est à l’origine de plus de 120 publications scientifiques, ainsi que de nombreux débouchés industriels à fort potentiel de valorisation pour la technologie européenne.

Des PME partenaires du projet valorisent déjà la connaissance développée au travers des services de prévision. Le logiciel ANEMOS qui intègre les solutions développées dans SafeWind est d’ores et déjà commercialisé notamment en Australie où il a été acquis par le gestionnaire du système électrique national.

Source : Safewind

La rédaction vous conseille aussi :