Métroéclaireur, des transports en commun dans votre iPhone

Paru le 09.09.10 - Dernière modification le 11.10.13 - Pas de commentaires

Métro Éclaireur est une application iPhone et iPad qui informe en temps réel sur les problèmes rencontrés dans les tunnels et couloirs de la RATP. Son intérêt est que l’information provient des utilisateurs, qui réagissent et informent les autres usagers en permanence. Lumière sur la version 2 de l’application, qui est sortie le lundi 6 Septembre et qui est déjà classée parmi les 25 meilleures ventes d’applications.

Métro Éclaireur est une application iPhone et iPad qui informe en temps réel sur les problèmes rencontrés dans les tunnels et couloirs de la RATP.

Métro Éclaireur est une application iPhone et iPad qui informe en temps réel sur les problèmes rencontrés dans les tunnels et couloirs de la RATP.

Conçue par le collectif absolutLabs, MétroEclaireur est une application communautaire qui informe sur l’état des réseaux Métro et RER d’Île de France. Les informations partagées sont regroupées selon trois thèmes : Trafic, Incidents localisés et Contrôles. Toute personne possédant l’application peut ainsi être informée ou signaler elle-même des ralentissements, des perturbations ou des contrôles.

Imaginez-vous un soir de match : Vous n’étiez pas au courant et voilà que des milliers de personnes se ruent dans votre station à la sortie des bars. L’application sert alors à vous signaler ces mouvements de foule et vous éviter les dérangements ! Autre cas de figure : Vous avez perdu votre titre de transport et voulez éviter les contrôleurs. Un sauveteur anonyme vous évitera une amende en signalant l’agent situé au coin du tunnel, devant vous.

Les informations officielles sont rarement réactives et ne communiquent pas les incidents localisés et de courte durée. Selon le concepteur de l’application, Vincent Porret « L’un des intérêts principaux est qu’un système participatif est potentiellement plus réactif que les canaux « officiels » ». Ainsi, « la communauté dispose d’une source supplémentaire d’informations par rapport aux bulletins de la RATP », précise-t-il.

Nouvelles fonctionnalités de la version 2

La première version est sortie le 11 juin 2010 au petit matin. Elle a très vite été utilisée à bon escient, en prévenant plus de 2h avant la RATP les inondations à Châtelet le lendemain. Concernant cette deuxième version, nombre des modifications apportées concernent l’interface. Ainsi, une carte des lignes remplace à présent la simple liste et le trafic est affiché à l’aide de couleurs pour visualiser son état. Il est également possible de trier les informations par ligne, en affichant uniquement celles qui intéressent l’usager. Les grandes nouveautés sont également la fonction de géolocalisation, ainsi que la possibilité de poster son alerte en parallèle sur Facebook et Twitter. L’application intégrale est vendue à un prix unitaire de 0.79 €, mais une version gratuite permet la visualisation du trafic.

Lignes et transports concernés

Pour le moment, MetroEclaireur n’aborde pas les bus et les tramways. « Nous avons choisi de commencer le développement avec les 16 lignes de métro [lignes 1-14, 3bis et 7bis] et 5 de RER de la région parisienne. » déclare le développeur. Cela représente déjà 41 branches à traiter, soit plus de 535 stations et des soucis avec les stations qui font la fourche (Bourg la Reine sur le RER B par exemple), les bouts de ligne… Bref, cela constitue déjà une bonne base de travail. « L’ajout des lignes de tramway et du transilien est prévu dans un second temps, au moment de la création de la version Province », ajoute M. Porret, avant de préciser « concernant les bus, nous n’envisageons pas le développement, compte tenu du nombre impressionnant de lignes ».

Cependant, le concepteur voit grand et espère, à terme, développer son application à une échelle internationale. « Si l’application rencontre un chaleureux accueil de la communauté, nous pensons l’étendre à d’autres moyens de transport, ainsi qu’à d’autres villes telles que Marseille, Lyon, Bordeaux ou New York », confie-t-il.

Dans une autre perspective de développement, une version Androïde est également en cours de réalisation. Celle-ci permettra d’accroître la communauté et améliorer la pertinence des informations partagées.

En France, les transports représentent 31,5% de l’énergie consommée. Ils sont à l’origine d’environ un tiers des polluants et de 26,5% des émissions de CO2, hors fabrication et entretien des véhicules. Les transports en commun permettent des économies d’énergie et une baisse des différentes émissions.

Auteur : Matthieu Combe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>