Il existe deux espèces vivantes de bison : celle d’Amérique du Nord (Bison bison)  vivant dans les steppes nord-américaines et celle d’Europe (Bison bonasus) vivant dans les forêts.  Neuf espèces de bison sont éteintes dont le Bison priscus, qui est fréquemment retrouvée sur les peintures pariétales de la Préhistoire européennenne. Le Bison priscus semble donner naissance au bison d’Europe actuel il y a 10 à 15 000 ans (fin de la dernière période glaciaire). Jusqu’au Moyen Âge, le bison était très fréquent sur tout le continent européen.

Il existe deux espèces vivantes de bison : celle d’Amérique du Nord (Bison bison) vivant dans les steppes nord-américaines et celle d’Europe (Bison bonasus) vivant dans les forêts.

Exterminé dans la nature après la Première Guerre mondiale, le bison d’Europe ne survivait alors plus qu’en captivité. Il a été progressivement réintroduit dans la nature après la Seconde guerre mondiale.

La réintroduction du bison d’Europe s’est fait à partir d’un faible nombre d’individus. Ainsi, la diversité génétique est faible et les troupeaux étant petits et dispersés, celle-ci s’amenuise encore. A cause de cela, des problèmes osseux ou de fertilité apparaissent dans certains groupes.Du fait de leur faible nombre, les troupeaux vivant actuellement sont soumis aux aléas tels que le climat et les maladies. En France, le bison d’Europe ne vit nulle par en liberté mais est retrouvé dans des zoos et des parcs animaliers. La population est estimée en Lituanie.

 Comment vit un bison d’Europe ?

La forêt est l’habitat naturel du bison d’Europe. Il vit en petits troupeaux, principalement familiaux constitués généralement de moins de 20 animaux.

Le bison d’Europe présente un régime herbivore majoritairement composé d’herbe. Le reste provient d’écorces, feuilles et arbustes. Un adulte mange en moyenne entre 25 et 30 kg de nourriture fraîche par jour.

Les femelles atteignent l’âge adulte vers 4 ans et ont leur premier petit dès l’âge de 5 à 6 ans. Les femelles portent les petits durant environ 9 mois. Après accouchement, la lactation se fait durant de longs mois. En moyenne, la moitié des femelles en âge de se reproduire ont des petits chaque année.

Etant le plus gros mammifère terrestre d’Europe, le poids moyen du mâle est d’environ 700 kg (1 tonne au maximum), et la taille peut atteindre 1,80 m, voir 2 m au garrot. La femelle est plus petite, avec un poids entre 350 et 600 kg.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :