Combien de jours de canicule connaîtrons-nous dans 20, 40 ou 70 ans ? Dans quelle région investir à long-terme ? Où est-ce que les sécheresses et les inondations seront les plus fortes ? Voici un éventail auxquelles les chercheurs doivent répondre pour aider les acteurs du futur à préparer l’adaptation au changement climatique. Drias les futurs du climat, portail présenté par météo France le 24 juillet 2012 met à leur disposition les scénarios climatiques possibles régionalisés les plus récentes produites par les climatologues.

Evolution des températures moyennes quotidiennes selon le scénario intermédiaire A1B du GIEC. © Drias

S’adapter au changement climatique… voici un bien beau défi qui nécessite des informations très localisées et ceci à différentes échelles de temps ! Pour définir leur politique et leurs investissements sur le long-terme, les pouvoirs publics locaux et les acteurs économiques ont en effet besoin de connaître les scénarios climatiques possibles pour dimensionner leurs projets. C’est particulièrement vrai pour les métiers du BTP, les responsables de l’aménagement du territoire, les énergéticiens, les  agriculteurs, ou encore les forestiers…  

Le portail Drias les futurs du climat répond à ce besoin d’information sur les changements climatiques à venir. « Drias, les futurs du climat est dans ce domaine le pont qu’il manquait entre la recherche scientifique et les acteurs de terrain », témoigne Christophe CHAIX, chargé de mission changement climatique au sein de la Mission Développement Prospective.

Développé par Météo-France avec la collaboration de l’Institut Pierre Simon Laplace, le portail a bénéficié d’un soutien important du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie dans le cadre du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC).Ce portail permet de visualiser les principaux paramètres et indicateurs (nombre de nuits anormalement chaudes, nombre de jours de gel ou de canicule…)  permettant à chacun d’appréhender concrètement comment le climat régional peut se modifier. Les paramètres et indicateurs sont représentés à une résolution de 8 km sur toute la France métropolitaine, régions par régions. Le portailregroupe les échéances de projections futures en horizons : proche (2035), moyen(2055) et lointain (2085) au XXIe siècle.

« Un outil d’accompagnement des stratégies d’adaptation »

« Aux échelles les plus locales, les acteurs ne disposent que de peu d’outils concrets leur permettant une véritable prise en main de la problématique », explique Lisa RUSSO, consultante indépendante climat et adaptation des territoires. « En plus de l’intérêt que j’y vois en tant qu’outil d’accompagnement des stratégies d’adaptation, j’espère qu’il participera à l’émergence d’une culture commune du climat sur les territoires », confie-t-elle.

«  Ce service nous permettra de mieux intégrer le changement climatique dans nos projets d’aménagement, nos études d’impacts et les plans de gestion de nos espaces naturels », affirme également Natasha MASSU, ingénieur au Service Environnement du Grand port maritime du Havre

Différents scénarios, modèles et paramètres !

L’évolution du climat est en partie incertaine et dépendra notamment de l’évolution mondiale des émissions de gaz à effet de serre. Pour cette raison, les projections climatiques tiennent compte de différents scénarios d’émission qui s’appuient sur les scénarios, utilisés par le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) : A1B (intermédiaire), A2 (pessimiste) et B1 (optimiste). Plusieurs modèles climatiques ont également été utilisés pour élaborer un éventail de scénarios. Leur comparaison permet d’évaluer la fiabilité des résultats.

Les données sont accessibles via des cartes nationales et régionales.« Du point de vue du chercheur, ce portail permet d’accéder à une offre de plus en plus dense mais commune à la communauté, permettant ainsi de mieux calibrer / valider / comparer les modèles d’impacts et analyser leurs incertitudes », confie Vincent BADEAU, Ingénieur de recherche bio-informatique et changement climatique à l’Université de Lorraine.

24 paramètres et indicateurs climatiques standards sont accessibles sur la base des projections de températures et des précipitations : température minimale, température maximale, température moyenne, nombre de jours de température élevée, nombre de jours de gel, nombre de jours de fortes précipitations, cumul de précipitations, précipitations quotidiennes, etc. Ces paramètres ont été choisis parce qu’ils sont adaptés à l’étude des phénomènes extrêmes : sécheresse, vague de chaleur, précipitations intenses…

D’intéressants développements à venir

Le portail Drias les futurs du climat présentera prochainement des informations transversales utiles à de nombreux secteurs, telles que l’étude d’impact sur la ressource en eau et les sécheresses. Il fournira également de nouvelles données, importantes pour des secteurs particuliers, comme par exemple, l’indice météorologique de risque de feu de forêt. En 2013, le portail sera notamment étendu à l’outre-mer.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :

  • charles

    et dans 10 jrs , quel temps il va faire ?