Lors de vos ballades et randonnées estivales, participez à une enquête scientifique sur la biodiversité en forêt !  « 50 000 observations pour la forêt » est une opération menée par l’association Noé Conservation, le Muséum national d’Histoire naturelle et Natureparif, dans le cadre du programme de sciences participatives du Muséum : Vigie‐Nature jusqu’au 30 novembre 2012.

Exemple de cartes postales proposées pour guider les observateurs.

L’enquête « 50 000 observations pour la forêt »vise à d’aider les scientifiques à mieux comprendre l’impact des activités humaines sur la biodiversité des forêts, à travers l’observation de 4 groupes d’espèces : les papillons de jour, les coléoptères, les gastéropodes, ainsi que les vertébrés.

Vous pourrez croiser écureuil roux, crapaud commun, lézard vert, salamandre tachetée, orvet, des coléoptères tels que le Clytes ou le lucane cerf‐volant ou encore un petit gastéropode nommé le bouton. Au total, 24 espèces différentes sont à identifier.

Comment être sûr de ne pas se tromper ?

Pas besoin d’être spécialiste pour participer, il vous suffit de noter les espèces que vous croiserez au cours de balades en forêt. Ensuite, il ne reste plus qu’à entrer les données sur le site Internet de l’enquête (www.biodiversite‐foret.fr).

Pour guider les observateurs, des outils d’observations et d’identifications sont disponibles sur le site internet dédié. Cartes postales, fiches d’identification, fiches d’observation et fiches pour éviter les risques de confusion sont disponibles pour vous aider. N’hésitez pas à les imprimer et à les emporter avec vous lors de vos balades en forêt !

Les scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle analyseront les résultats à partir de décembre. Une restitution sera faite en début d’année 2013.

Un jeu concours permet aux observateurs les plus assidus de gagner de nombreux cadeaux. N’hésitez donc pas à multiplier les observations durant toute la saison et dans tous les bois et forêts où vous passerez !

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

Aller plus loin

La rédaction vous conseille aussi :