Référencé dans le guide du routard de la création d’entreprise 2011, rubrique « les idées qui cartonnent » et avec Marc Jolivet comme parrain, Ecocompare est un guide des eco-produits sur le web et iPhone. Son but est d’aider le consommateur à choisir les produits véritablement respectueux de l’environnement et à lutter contre le greenwashing et les faux labels écologiques. 350 produits sont référencés début avril 2011. Cent de plus devraient s’ajouter à la liste d’ici un mois.

Patrick Montier, créateur d'Ecocompare présente le site.

Patrick Montier, créateur d’Ecocompare présente le site.

« Un lave-vaisselle qui consomme moins d’eau et moins d’électricité n’est pas forcément écologique, car cela ne constitue qu’une petite partie du bilan du produit », insiste Patrick Montier, le créateur du site Ecocompare. « Pour qu’un produit soit le plus écologique possible, il faut qu’il le soit sur tout son cycle de vie » précise-t-il.

Le site repose sur une démarche simple : pour chaque produit, il convient d’étudier les 3 phases du cycle de vie: fabrication (matières premières, transport), utilisation et fin de vie. Ecocompare est une vitrine pour les sociétés qui commercialisent déjà des produits plus respectueux de l’environnement. Si les données sont fournies par les entreprises, Ecocompare se donne pour mission de vérifier les justifications avancées par les fabricants. Mais il s’agit également d’un site d’information pour les consommateurs. Ceux-ci peuvent comparer les produits sur le site ou scanner le code-barres d’un produit pour obtenir sa fiche via l’application i-phone gratuite « Ecocompare ».

Environ 700 personnes participent à l’application et plus de 1 000 scans ont été faits par les utilisateurs pour le seul mois de mars. « L’intérêt est de redonner du pouvoir au consommateur qui souhaite connaître les engagements des fabricants en terme d’éco-conception » affirme M. Montier. Ecocompare contacte ensuite les entreprises concernées pour leur demander les informations nécessaires à la création des fiches.

Une méthodologie simplifiée

« La méthodologie est qualitative et non quantitative, car cela permet de diminuer les prix et de simplifier la compréhension pour le consommateur » confie le créateur. Des points sont ainsi accordés au produit quand un critère est retenu et argumenté. La substitution d’une matière toxique, la certification 14 001 ou l’utilisation de matériaux recyclés ou renouvelables sont des exemples d’actions récompensées.

Il n’y a pas de notes négatives, un produit n’ayant aucun critères correspondant à la grille de notation ou dont l’argumentaire n’aura pas été communiqué aura simplement une note de zéro et ne sera pas publié. Une note de 0 à 5 est ainsi attribuée pour chaque produit à chaque étape de son cycle de vie. 5 correspond à une excellente performance environnementale.

Cette méthode a été vérifiée par l’ADEME en 2009 et fait l’objet d’une collaboration avec l’université Paris VII. De nombreux fabricants de produits plus respectueux de l’environnement ont rejoint la démarche de transparence écologique : Arcy-vert,  Lafuma, l’Arbre vert, Ecover, Rainett, Patagonia, Nec, Ecodoo, etc.

Une belle aventure locale

Pour répondre à un appel à projet de la mairie de Roman-Sur-Isère (26), Patrick Montier et deux amis ont élaboré un « guide du romanais responsable ». Ce guide mettant en avant des écoproduits et des écogestes leur a valu le prix du développement durable en 2007. Cette récompense a motivé M. Montier dans son projet : la création d’Ecocompare en 2009. D’un simple blog alimenté par ses impressions sur les produits, le site s’est rapidement développé. « Aujourd’hui, c’est un site qui permet au fabricant d’expliquer en quoi son produit est écologique pour limiter le greenwashing » insiste le créateur.

L’avenir d’Ecocompare se profile doucement : « Les distributeurs commencent à s’intéresser à la méthodologie et demandent des bornes capables de lire les code-barres en magasin » conclue M. Montier. Un pilote est actuellement à l’essai dans la Drôme.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :