Le groupe Eram s’engage à utiliser « Zéro cuir » issu d’élevages liés à la déforestation amazonienne. Cet engagement témoigne du succès de la campagne « Le cuir tanne la forêt » menée par Envol Vert depuis janvier 2013.

cuir déforestation

La campagne « Le cuir tanne la forêt » d’Envol Vert est un succès.

Suite à la campagne Le Cuir Tanne La Forêt d’Envol Vert et à la mobilisation de plus de 26 000 personnes sur la plateforme de pétition en ligne Change.org, le groupe Eram a enfin répondu favorablement aux demandes de l’association. Il fait savoir dans un communiqué de presse s’être fixé comme objectif « d’éliminer tout risque d’utiliser des cuirs provenant d’élevages liés à la déforestation amazonienne » d’ici 2015.

« Le groupe Eram mène actuellement un audit auprès de l’ensemble de ses fournisseurs pour déterminer précisément l’origine des cuirs entrant dans la fabrication de ses chaussures », précise le communiqué. Son cahier des charges interdira désormais à ses fournisseurs d’utiliser des cuirs provenant des élevages incriminés. « Nous resterons extrêmement vigilants sur le respect de ces engagements », réagit Daisy Tarrier, présidente fondatrice de l’association Envol Vert.

Daisy Tarrier fait valoir que les messages ont été entendus par la Fédération française de la chaussure. Reste donc à espérer que l’exemple d’Eram sera suivi par ses concurrents.

Le cuir tanne la forêt, mais pas que !

Selon le rapport « Le cuir tanne la forêt », les 2/3 de la déforestation amazonienne sont dus à l’élevage. La forêt est menacée par les feux qui la convertissent en pâturage pour les bovins. Le Brésil qui regroupe 88 % des bovins sur le territoire amazonien est le principal responsable de cette déforestation. De cet élevage est notamment issu le cuir sans lequel les fermes ne seraient pas rentables, et de ce cuir nos chaussures. D’ailleurs, les français sont les seconds consommateurs mondiaux de chaussures avec 6,5 paires achetées par an et par habitant.

La déforestation est cependant loin d’être le seul problème posé par l’industrie du cuir. Il ne faut pas oublier les impacts du tannage du cuir à Hazaribagh, la plus grande place mondiale du cuir : une utilisation excessive de produits toxiques, l’absence de traitement des rejets, des travailleurs exploités, etc. La plus grande garantie est aujourd’hui offerte par la certification Naturleder, pour un cuir durable.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :