Le WWF a commandé un sondage IFOP sur les grands choix environnementaux des Français. Des résultats qui montrent que, contrairement aux idées reçues, les grandes questions environnementales connaissent un consensus transpartisan. Plus des deux tiers des Français, de droite comme de gauche, sont attachés à la protection de leur environnement.

français environnement sondage wwf

Selon le WWF, plus de 2/3 des Français sont attachés à la protection de la planète. PHOTO//WWF

Quelle est la relation entre les Français et l’environnement? « Les chiffres sont assez clairs : il y a une majorité culturelle aujourd’hui en France pour mettre en place les politiques nécessaires à la transition, assure Pascal Canfin, Directeur du WWF France. C’est le socle qui permet d’avancer dans la bonne direction ». Et pour cause, contrairement à ce que les débats partisans laisseraient penser, les Français partagent une sensibilité aux problématiques environnementales, quelle que soit leur sensibilité politique.

Le sondage, a été réalisé du 18 au 24 octobre 2016 sur un échantillon représentatif de la population française de 1.005 personnes. Il montre qu’un véritable consensus existe sur les grandes questions environnementales. Ségolène Royal a tenu à réagir à la publication de ce sondage. « Consensuelle, partagée, la transition énergétique est irréversible : une écrasante majorité de Français désirent que les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte soient atteints, affirme la ministre de l’environnement par voie de communiqué. Pour le climat, pour la croissance et pour l’emploi, nos concitoyens l’ont compris. »

Sondage du WWF : Quels sont les consensus?

Les engagements pris par la France dans le cadre de la COP21 sont particulièrement appréciés par la population. Ainsi, 73% des Français souhaitent que les objectifs de la COP21 soient respectés.

Les grands objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte sont également plébiscités, quelle que soit l’orientation politique. 87% des sondés souhaitent qu’il y ait 30% d’énergies renouvelables en France d’ici 2030. 86% adhèrent à la réduction de la consommation d’énergie de 20% à cet horizon. Le consensus est également fort concernant l’interdiction de l’exploitation des gaz de schistes (77%) et de la production des OGM (84%).

Lire aussiAccord de Paris: Trump plus isolé que jamais!

Les Français et l’environnement : quid du nucléaire et du diesel?

Sur la question sensible du nucléaire, le consensus est néanmoins moins net. Au global, 72% des personnes interrogées sont favorables à la réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75% à 50% en 2025. Mais seulement 66% des sympathisants de droite sont pour, contre 83% pour les sympathisants de gauche. Une position qui se vérifie lors de la primaire Républicaine. En effet, le nucléaire a été le seul sujet environnemental abordé lors du troisième débat : François Fillon s’est clairement positionné contre la réduction de la part du nucléaire. Alain Juppé rejoint sa position. En revanche, dans le contexte budgétaire actuel, 77% des Français, toutes couleurs politiques confondues, veulent que le prochain gouvernement développe en priorité les énergies renouvelables, contre 11% pour le nucléaire.

Enfin, seulement 53% des Français sont pour des restrictions supplémentaires contre le diesel. Au-delà des considérations partisanes, les positions dépendent avant tout de la zone géographique. 68% des Parisiens y sont favorables, contre 52% des habitants de villes de province et 45% des ruraux.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :