La laine de bois et la fibre de bois sont des isolants offrant un bon rapport qualité/prix, tout en étant des ressources renouvelables ! Ils sont notamment intéressants du point de vue écologique lorsque les bois entrant dans leur fabrication sont issus de forêts locales ou régionales gérées durablement et portant le label PEFC ou FSC. On vous en dit plus !

laine de bois

La laine de bois et la fibre de bois serventd’isolants intérieur et/oui extérieur pour votre logement. © Matériaux naturels

On distingue la laine de bois (panneaux souples) de la fibre de bois (panneaux rigides). Ces deux matériaux sont obtenus en utilisant des chutes de bois résineux, transformées en pâte, soit par adjonction d’eau soit à sec.

La pâte intermédiaire obtenue est facilement modulable pour produire des panneaux agglomérés de diverses densités et épaisseurs. Pour obtenir des panneaux rigides, les fabricants associent parfois d’autres matières isolantes telles que des fibres synthétiques (polyester), des liants minéraux (ciment, combinaisons de ciment et de chaux, magnésite ou plâtre), de la paraffine ou d’autres fibres végétales telles que le chanvre.

Les panneaux sont d’une densité variable selon les marques, allant de 30 à 55 kg/m3 pour les panneaux souples et de 140 à 250 kg/m3 pour les panneaux rigides.

Quel panneau pour quelle application ?

Les panneaux de laine de bois, de plus basse densité, sont élastiques, souples et facilement adaptables. Ils sont exclusivement utilisés en intérieur pour l’isolation des murs, des plafonds et des rampants.

Les panneaux en fibre de bois, de plus grande densité, sont rigides et s’utilisent principalement en isolation de toitures et  en isolation de murs  par l’extérieur. Ils permettent aussi d’isoler les murs intérieurs, le sol, les plafonds et la toiture.

Protection contre le froid, la chaleur, le bruit et la pollution intérieure

Le coefficient de conductivité thermique de la fibre et de la laine de bois varie entre 0,037 et 0,049 W/m.K, selon la masse volumique du produit choisi. Cela en fait de bons isolants thermiques. Si vous souhaitez comparer l’isolation thermique de différents isolants, sachez que plus le coefficient thermique d’un matériau est faible, moins il transmet la chaleur et donc plus il est efficace. En plus de sa protection contre la chaleur estivale et la fraîcheur hivernale, les panneaux en fibres de bois offrent une très bonne isolation phonique grâce à leur densité élevée.

Contrairement aux idées reçues, ces panneaux sont peu inflammables et ne dégagent pas de fumées toxiques en cas d’incendie. Un traitement par ignifugation permet un bon comportement face au feu, notamment par ajout de phosphate d’ammonium. De plus, pour assurer une sécurité supplémentaire, ils sont protégés de la partie habitable par des matériaux non inflammables, tels que le plâtre.

En permettant la diffusion de la vapeur d’eau, ces panneaux participent aussi à la régulation de l’humidité dans l’habitation, évitant ainsi les effets néfastes liés à l’humidité sur la qualité de l’air intérieur. Comme pour tous les isolants, ces panneaux présentent un étiquetage sanitaire sur leur emballage. Cette étiquette indique le niveau d’émission de substances volatiles polluantes (ou COV) du produit par une classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

Notons que le bilan en énergie grise de ces panneaux est variable selon l’origine du bois utilisé et leur densité. Les laines de bois en vrac nécessitent peu d’énergie (13 à 50 kWh/m3), tandis que les panneaux rigides de fibres de bois nécessitent entre 800 et 1 400 kWh/m3, soit un volume d’énergie grise très élevé, notamment en raison du transport. Les isolants à base de fibre de bois sont ainsi notamment intéressants du point de vue écologique lorsque les bois entrant dans leur fabrication sont issus de forêts locales ou régionales gérées durablement et portant le label PEFC ou FSC.

Voir les prix de laine de bois <

Avertissement : cet article est un publi-reportage à caractère promotionnel

Auteur : Hugo Lebout, journaliste du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :