La liste des espèces menacées s’allonge. La dernière mise à jour de la Liste rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) répertorie 17 291 espèces en danger. Il faut dès aujourd’hui commencer à préserver les espèces menacées pour enrayer cette crise de la biodiversité.

L'ours polaire est devenu un symbole de la lutte pour la préservation de la biodiversité

L’ours polaire est devenu un symbole de la lutte pour la préservation de la biodiversité

Sur les 47 677 espèces répertoriées, 21 % des mammifères, 30 % des amphibiens, 12 % des oiseaux, 28 % des reptiles, 37 % des poissons d’eau douce, 70 % des plantes et 35 % des invertébrés répertoriés à ce jour sont des espèces menacées.

Selon les propos du directeur du Bureau de l’UICN pour la Liste rouge, Craig Hilton-Taylor, « ces résultats ne représentent que la pointe de l’iceberg ». Il précise qu’à ce jour, seulement 47 663 espèces ont été évaluées « alors qu’il en existe encore des millions qui sont peut-être sérieusement menacées ». Le directeur suppose cependant par expérience, que « l’action en faveur de la conservation porte ses fruits » et rappelle l’importance « de ne pas attendre qu’il soit trop tard et commencer à préserver nos espèces maintenant ».

Lire aussiPlanète Vivante 2014 du WWF: la dernière chance?

Qu’est-ce que la Liste rouge des espèces menacées ?

La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet sur l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Les critères de classement sont basés sur différents facteurs biologiques associés au risque d’extinction : taux de déclin, population totale, zone d’occurrence, zone d’occupation, degré de peuplement et fragmentation de la répartition. Tout ce travail est fait pour des milliers d’espèces et de sous-espèces dans le monde.

Le but essentiel de cette liste est de capter l’attention du public et des responsables politiques sur l’urgence et l’étendue des problèmes de conservation, de même qu’inciter la communauté internationale à agir en vue de limiter le taux d’extinction des espèces. Ainsi, chaque espèce ou sous-espèce est classée dans l’une des neuf catégories suivantes : éteinte ( EX ), éteinte à l’état sauvage ( EW ), en danger critique d’extinction ( CR ), en danger ( EN ), vulnérable ( VU ), quasi menacée ( NT ),préoccupation mineure ( LC ), données insuffisantes ( DD ) ou non évaluée ( NE ). La liste donne finalement des informations sur les disparitions d’espèces dénombrées, le nombre d’espèces menacées par région dans le monde, les causes et l’étendue de la menace.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :