Un mariage aura un impact environnemental certain. Face à d’autres considérations, notamment d’organisation et budgétaires, la question de l’environnement peut bien  souvent passer « aux oubliettes ». Pourtant, de simples choix permettent de limiter très facilement son empreinte écologique et ce, sans rien se refuser !

mariage écolo

Comment diminuer l’empreinte écologique d’un mariage ?

La première chose à faire est de choisir un lieu de réception. En fonction de son budget, il est possible d’opter alors pour un endroit simple proche de la nature, ou une belle demeure gérée par une entreprise familiale, plutôt qu’un hôtel de luxe. Ces lieux sont plus souvent à taille humaine et font plus attention à leur empreinte environnementale.

Pour limiter les pollutions liées au transport, il convient que cet endroit soit le plus proche possible de chez vous, que la mairie, la célébration religieuse (si vous en faites une) et le lieu de réception soient aussi le plus proche possibles. En amont de l’événement, vous pouvez proposer à vos invités de faire du covoiturage pour limiter le nombre de voitures.

Au poste de garde : la nourriture !

La plus grande partie du budget d’un mariage est consacrée à la nourriture et aux boissons. C’est là qu’il faudra tout particulièrement faire attention. Pour l’apéritif et le repas, il faudra bannir la vaisselle en plastique, les nappes et les serviettes jetables. Les traiteurs proposent bien souvent tout le matériel nécessaire, gratuitement ou en location. Du côté du menu, privilégiez les produits locaux et de saison. Si les traiteurs bio sont encore rares et chers, vous pouvez toutefois adapter le menu en fonction de la saison. Pour cela, il suffira de préciser aux traiteurs rencontrés votre intérêt pour des produits locaux. Vous pourrez alors choisir votre traiteur final en conséquence, sans forcément avoir à dépenser un euro de plus !

Si possible, refusez l’eau embouteillée et privilégiez l’eau du robinet dans de belles carafes. Pour le vin, retenez des vignerons indépendants de la région dans laquelle vous vous mariez. En Bourgogne, ne mettez pas du Bordeaux ; en Touraine, pas de Beaujolais ! De même, pour les fleurs, choisissez des fleurs de la région, plutôt que des roses importées.

Si vous louez directement le linge de table à un prestataire, assurez-vous qu’il les lave dans un pressing respectueux de l’environnement. C’est le choix, par exemple, qu’a fait Marion Puget, de l’entreprise Rhône-alpine Malice et Déco. « Mariage et environnement ne sont pas incompatibles, faire un geste pour la planète cela nous semblait important. Nous avons fait le choix de nous tourner vers des petites structures familiales et à l’écoute ; c’est là que nous avons rencontré la laverie bio concept dont la démarche bio nous a convaincu », se rappelle-t-elle.

Que faire du côté de la décoration ?

Pour la décoration, la récup’ et le Do it yourself ont le vent en poupe. Par exemple, plutôt que d’acheter toute la décoration, il est possible de récupérer des bocaux en verre et les décorer. Ils feront des vases magnifiques pour vos plantes ou pour accueillir les bougies qui  illumineront votre mariage. Ils pourront ensuite être distribués à vos invités pour décorer leur intérieur ou le verre pourra être recyclé. De nombreux sites peuvent vous donner des idées : Esprit récup’, The bride next door, etc. Le reste de la décoration peut aussi être loué pour diminuer les déchets inutiles.

Enfin, pour l’impression des faire-part, utilisez des papiers certifiés PEFC ou FSC ou recyclés, qui garantissent une gestion durable des forêts. Si vous avez recours à un imprimeur, choisissez-en un labéllisé Imprim’Vert qui évite les encres toxiques.

Ces conseils pour un mariage un tant soit peu respectueux de l’environnement ne sont bien sûr pas exhaustifs, mais vous garantissent déjà une baisse considérable des déchets produits !

 Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :