Alors qu’il vient tout juste d’achever le tournage de Terminator 5, Arnold Schwarzenegger « is back » à Paris pour le premier Sommet mondial des régions pour le climat. Car si Arnold Schwarzenegger est mondialement connu pour ses films d’action, il l’est peut-être moins en tant que fondateur de l’ONG R20, organisatrice de ce sommet.

Arnold Schwarzenegger

Arnold Schwarzenegger présente sa croisade contre le réchauffement climatique lors du Premier Sommer Mondial des régions pour le climat. © Natura Sciences

« Dans Terminator, il y a un tas de batailles contre les méchants, des cascades, des explosions, des fusillades, des effets spéciaux et un tas d’autres choses, mais c’est bien sûr la magie du cinéma », rappelle Arnold Schwarzenegger, la vedette des films d’actions. « Ce dont on parle aujourd’hui, c’est la vie réelle, les vraies batailles : la raison pour laquelle je dis cela est que le changement climatique n’est pas de la science-fiction, il nous impacte maintenant », prévient-il.

Après l’échec du sommet des Nations-Unies à Copenhague en 2009, Arnold Scharzenegger a fondé le R20, Regions of Climate Action, une alliance de régions engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique. « Les gouvernements subnationaux ont le pouvoir de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 80%, c’est pourquoi j’ai créé le R20 », rappelle-t-il. « Je voulais répandre ce message dans le monde pour que chaque ville, chaque région sache qu’elle n’a pas à attendre le gouvernement national ou un traité international pour agir ». Cette ONG a pour mission d’aider les Etats, les provinces, les régions, mais aussi les villes à développer et mettre en oeuvre des projets bas carbone. Elle les aide aussi à mettre en oeuvre des politiques et des projets à même de stimuler la croissance verte au niveau mondial.

Un accord mondial des Régions pour le climat

Arnold Schwarzenegger était là pour défendre le rôle des autorités locales dans la lutte contre les bouleversements climatiques. En tant qu’ex-gouverneur de Californie, son constat est sans appel : il faut que toutes les régions entrent en action. « En Californie, on n’attend jamais le gouvernement fédéral ou un accord international : on ne croit pas en l’attente, on croit en l’action permanente », défend-il. « La Californie est devenue 40% plus efficace en énergie que le reste des Etats-Unis, ce qui signifie que si le pays suivait notre chemin, nous pourrions fermer 75 % des centrales à charbon », prévient-il. L’Etat californien prévoit encore de diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de 85% d’ici 2050.

Le Sommet Mondial des Régions pour le Climat a fédéré des représentants de régions, de villes et de gouvernements locaux du monde entier, ainsi que des représentants d’entreprises, des investisseurs autour d’une déclaration commune, la « Déclaration de Paris ». Cette charte engage déjà 2 900 régions signataires. Pendant un an, le R20 va continuer à se mobiliser pour faire signer cette alliance des régions et des villes pour Paris-Climat 2015. Cet appel sera remis aux chefs d’Etats et de gouvernements à l’ouverture de la COP21.

Lire aussiAccord de Paris: Trump plus isolé que jamais!

De Terminator à la croisade contre le réchauffement climatique

« Les derniers rapports des Nations Unies prédisent que le réchauffement climatique ralentira la croissance économique, accroîtra le pauvreté et menacera la sécurité alimentaire autour du monde. C’est plus inquiétant que n’importe quel film, c’est le défi de notre époque. C’est pour cela que je suis dans cette croisade pour créer un futur énergétique durable et annihiler le changement climatique une fois pour toute », insiste l’ex-Governator.

Notre cher « Schwarzy » reconnaît qu’il aimerait parfois pouvoir utiliser les méthodes de ses films avec les climatosceptiques. « Si vous m’aviez mis dans une salle avec les climatosceptiques, il m’aurait fallu moins d’une minute pour les convaincre que le dioxyde de carbone est un polluant », a-t-il plaisanté, faisant référence à une longue bataille que l’Etat de Californie a mené auprès de la Cour suprême des Etats-Unis.

Schwarzenegger fera tout son possible pour aider à la conclusion d’un accord mondial contraignant à Paris en 2015. « Aujourd’hui, je vous le promets à tous, je vais continuer ma croisade, je vais continuer mon combat et je n’abandonnerai jamais», affirme-t-il. « J’espère, comme tout le monde, qu’il y aura un accord international, un Kyoto 2, car comme vous le savez, j’aime les suites », conclut-il.

Egalement présent, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a tenu à saluer l’engagement de l’acteur. « Le gouverneur Shwarzenegger, et il l’a dit lui-même, on le connait comme Terminator. Mais il est assez rare qu’un Terminator puisse être en même temps un Initiator et un Visionnator », a-t-il plaidé.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :