Le monde va mal, ce n’est pas une nouveauté! Mais évitons le catastrophisme habituel. Un vent de mobilisation souffle sur le monde, pour sauver la planète, mais surtout l’humanité.

solutions crise ecologique

La mobilisation citoyenne contre le changement climatique prend de l’ampleur. PHOTO//CC0 Domaine public

Le monde subit des catastrophes naturelles en boucle depuis début octobre. En France, on relève des températures inhabituelles, les inondations ont frappé le Var. Chez notre voisin espagnol, ce qu’on appelle “la gota fría” a fait déborder rivières et fleuves. Plusieurs villages, et même des monuments vieux de plusieurs siècles ont été emportés. Plusieurs citoyens ont compris l’urgence et ont commencé à se mobiliser pour changer les choses.

Des solutions contre la crise écologique

Les premières actions citoyennes écologiques sont portées par tout un chacun. Parmi les plus surprenantes, le plogging est né en 2016 en Suède. L’initiative est simple : créer un groupe de joggeurs prêts à ramasser des déchets pendant leur activité sportive. Si cela se fait en groupe ce n’est pas pour rien ! On peut évidemment pratiquer le plogging seul, mais en groupe il surgit une motivation et une fierté collective.

Pour les personnes qui ne se sentent pas l’âme d’un joggeur, il existe d’autres actions concrètes. Il est possible de marcher pour le climat, participer au World Clean up ou tout simplement souscrire à une consommation plus responsable.

Lire aussi : Comment diminuer la pollution et la surconsommation?

#IlEstEncoreTemps

Les idées d’actions écologiques naissent souvent sur le web. Récemment, plusieurs sociétés et associations ont lancé la plateforme, #IlEstEncoreTemps. Celle-ci regroupe toutes les activités citoyennes réalisables en groupe ou seul et propose des alternatives. Grâce à leur réseau et une vidéo de youtubeurs influents, le site a déjà réussi à mobiliser plusieurs milliers de personnes. Leur message est simple : arrêtons le catastrophisme et agissons. Ils dénoncent aussi des pratiques négatives pour l’environnement, comme celles de grandes banques et groupes financiers.

De façon globale, les solutions à la crise écologique et climatique sont connues. Il suffit de les appliquer à grande échelle pour que l’impact soit visible. L’enjeu est de taille, mais la première chose à faire et s’informer et se motiver. Le changement naîtra des citoyens !

Auteur : Matthieu Combe, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :