Le WWF vient de lancer l’application mobile We act for good (Nous agissons pour le bien). L’objectif : prendre soin de soi et de la planète grâce à un système de défis quotidiens.

wag application mobile

Le WWF vient de lancer l’application WAG pour vous accompagner au quotidien à vivre plus écolo. PHOTO//Matthieu Combe//Natura-sciences.com

“Cela ne vous prendra que quelques minutes par jour”, me rassure l’application Wag. Je m’inscris en donnant simplement mon adresse mail et mon prénom. Ma quête vers un quotidien plus vert peut commencer ! L’interface, intuitive et colorée, me propose de choisir une catégorie pour mon défi du jour. “Bien manger”, “vers le zéro déchet”, “se déplacer”, “optimiser l’énergie” ou “do it yourself”.

Avec Wag, chaque défi écolo a sa solution

Je clique au hasard sur la catégorie “vers le zéro déchet”. Une longue liste de défis s’offre à moi. J’opte pour le challenge “je cherche un appareil d’occasion ou reconditionné”. L’appli me dirige alors vers le site Back Market. Il permet d’acheter des produits reconditionnés à neuf par des professionnels certifiés.

Premier constat : l’appli me facilite la tâche au maximum. À chaque défi, sa solution. Même logique quand je choisis le challenge “je me fais un style d’enfer dans une friperie”. J’autorise la géolocalisation et Wag me propose une carte. Des points bleus indiquent les friperies qui m’entourent.

Je décide d’ajouter un troisième défi. Dans la catégorie “do it yourself”, je clique sur “je fais mon propre emballage alimentaire”. Wag m’indique que ce défi est d’une difficulté moyenne, bon marché et prend 25 minutes. Ces indications sont utiles : je sais ainsi ce qui m’attend. La préparation est bien expliquée à l’écrit, étape par étape.

wag appli écolo wwf

L’interface de Wag propose plusieurs défis. PHOTO//Matthieu Combe//Natura-sciences.com

Wag propose un agenda écolo

Je tente ensuite la catégorie “optimiser l’énergie”. Je choisis le défi “demander conseil à un expert pour ses travaux de rénovation”. Wag me renvoie vers le site Faire (Faciliter, accompagner et informer pour la rénovation énergétique). Cette campagne est pilotée par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

La liste des défis est longue, et cet article n’en présente que quelques exemples. En plus des challenges, une icône “événements” me permet d’accéder à un agenda. J’y trouve un cours de couture pour débutants, à Paris (14 novembre). Un atelier de conservation de bocaux, à Lyon (15 novembre). Un nettoyage de plage automnal, en Occitanie (25 novembre). Ou encore une conférence zéro déchets dans le Doubs (20 novembre). Un moteur de recherche par ville serait un plus.

wag défis zéro déchet

Chaque catégorie propose une série de défis à relever. PHOTO//Matthieu Combe//Natura-sciences.com

Progresser comme dans un jeu vidéo

Grâce à l’agenda, je rencontrerai peut-être d’autres wagueurs (utilisateurs de Wag) motivés. Le côté collaboratif me plaît aussi beaucoup. Par exemple, je peux noter les tutoriels et même en proposer de nouveaux. Pour me motiver, je peux voir le nombre de participants à tel ou tel défi. Je peux ajouter des lieux utiles sur la carte. Et si j’en ajoute suffisamment, je pourrai décrocher le badge “explorateur”. Ce système de badges me semble ludique et incitatif. Comme dans un jeu vidéo, je convoite déjà le grade de “connaisseur”. Mais pour cela, je dois gagner des points en répondant à des quiz.

Pour l’instant, je n’ai que le badge “wagueur”. Je clique sur l’icône “stats”. Que vois-je ?! Je suis à 0 % dans les catégories “bien manger” et “se déplacer”. Je vous laisse, j’ai quelques défis à relever…

Auteur : Cyrielle Chazal, journaliste environnement


La rédaction vous conseille aussi :