Il existe 9 sous-espèces de tigre : tigre de Sibérie, tigre du Bengale, tigre de l’Amour, tigre de Sumatra, tigre d’Indochine, tigre de Java, tigre de Mandchourie, tigre du Bali et tigre de Caspienne. Parmi celles-ci, le tigre du Bengale (Panthera tigris tigris) représente la plus connue.

tigre du Bengale

Le tigre du Bengale est aujourd’hui l’une des rares espèces de tigres qui a la chance de pouvoir se maintenir dans son habitat naturel

A partir du 16e siècle et ce, jusqu’au milieu du 20e, la chasse au tigre était faite de façon traditionnelle. Cependant, avec l’apparition des armes à feu, cette chasse a rapidement conduit à une baisse considérable des populations.

En 1900, la population mondiale de tigres était estimée entre 40 000 et 50 000 individus. Vers 1972, ce chiffre était tombé à 1 850. Un programme de protection l’a fait remonter à environ 4 000 en 1984. Un des derniers recensements en donne 150 à 200 au Népal et au Bouthan, 150 au Bangladesh et  200 dans l’ouest du Myanmar. Le recensement de 2007 donne 1 411 tigres en Inde. La population totale s’élèverait à moins de 5000 individus. Le plus grand danger qui plane sur ces populations est la destruction de leur habitat afin de permettre l’installation des hommes sous la pression démographique de ces régions. Le tigre du Bengale est aujourd’hui l’une des rares espèces de tigres qui a la chance de pouvoir se maintenir dans son habitat naturel. En 1972, des réserves ont été créées par le gouvernement indien en vue de sauvegarder ces populations. Aujourd’hui, l’Inde dispose de 15 réserves naturelles.

Comment vit un tigre du Bengale ?

L’habitat du tigre du Bengale est constitué des jungles, forêts humides et marécages d’Inde et d’Asie du Sud. Il fréquente également les forêts de l’Himalaya à la limite des neiges. Dans tous ces lieux, il y occupe un territoire de chasse d’au moins 60 km². Souffrant de la chaleur, il recherche avant tout les points d’eau et les endroits couverts. La femelle se contente d’un territoire de 30 km².

Le tigre chasse le gaur et le buffle. Un gaur mâle pèse environ 900kg soit plus de trois fois son poids ! Le plus souvent, il attaque des animaux jeunes, âgés ou malades qui opposent moins de résistance et il ne poursuit jamais sa proie au-delà de 500 m. Il préfère en effet économiser ses forces pour des proies moins rapides. Dans les Sundarbans, ses proies sont le cerf axis, le sanglier, les singes et les lézards. Lorsque les gros gibiers manquent, il se rabat sur de petits mammifères, des oiseaux, des poissons, des batraciens et même des termites. Il attaque aussi parfois les porcs-épics mais si les piquants se logent dans ses pattes, il peut en mourir. En liberté, il consomme 5 à 7 kilos de viande par jour.

Les tigres du Bengale atteignent leur maturité sexuelle à 3-4 ans pour les femelles et à 4-5 ans pour les mâles. Ils se reproduisent habituellement au printemps ; un mâle d’un domaine voisin rend visite à la femelle sur son domaine. La femelle n’est fertile que de 3 à 7 jours. Après l’accouplement, le mâle retourne sur son domaine et ne participe pas à l’élevage des ses petits. Environ 15 semaines plus tard, la tigresse met au monde de 2 à 5 petits, 2 en moyenne, aveugles pendant la première semaine et pesant 1 kg. À 11 mois, ils chassent seuls et à 16 mois, ils sont assez forts pour s’attaquer à de grandes proies. Les jeunes tigres restent pendant 2 à 3 ans, seuls avec leur mère, puis s’en vont créer leur domaine. La femelle est alors prête à s’accoupler à nouveau. Leur espérance de vie est de 15 à 18 ans dans la nature, jusqu’à 25 ans en captivité.

Le mâle mesure de 2,5 à 3,6 mètres de la tête au bout de la queue. Des pâtes à la tête, il peut mesurer jusqu’à 1,1 mètre pour un poids de 150 à 200 kg. En ce qui concerne, les mensurations de la femelle, celles-ci sont de 2,2 à 2,5 mètres en longueur pour un poids de 125 à 160 kg.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :