Fin novembre 2013, le prototype biplace VC200 du Volocopter a effectué ses premiers vols en intérieur sans pilote à Karlsruhe, en Allemagne. Doté de 18 hélices, ce nouvel engin volant se rapproche d’un hélicoptère électrique. Il est stable, silencieux et sans vibrations notables. Il pourrait être commercialisé dès 2016 aux alentours de 250 000 euros.

volocopter hélicoptère électrique

Le VC200 est un prototype du Volocopter, futur hélicoptère électrique © E-volo

Le Volocopter est une invention de la start-up allemande e-volo. Grâce à cet essai, avec de multiples vols de plusieurs minutes, jusqu’à 22 mètres de hauteur, le concept Volocopter est validé. Pour les essais en extérieur avec pilotes,  les créateurs devront obtenir une licence de vol provisoire. Les premiers résultats étant concluants, celle-ci devrait arriver au printemps.

Dès lors, un programme d’essais en vol sera mis en place pour obtenir une classification aéronef « Volocopter » courant 2015. Au programme : plusieurs jours de vols autonomes sur ​​des zones inhabitées pour tester et démontrer la fiabilité du pilotage électronique et les différents systèmes de sécurité. L’équipe d’e-volo espère conclure ces tests rapidement et lancer la production en série dès 2016, car « il existe déjà de nombreuses demandes de Volocopter dans le monde entier », prévient Alexander Zosel, directeur général d’e-volo.

Comment vole un Volocopter ?

Ce véhicule électrique décolle et atterrit verticalement, mais contrairement aux hélicoptères traditionnels, le pilotage est un jeu d’enfant. Le pilote ne contrôle que la direction de l’appareil à l’aide d’un simple joystick qu’il oriente dans la direction souhaitée. Ce sont ensuite 20 ordinateurs, en dialogue avec des capteurs, qui prennent le relais pour adapter la vitesse de vol ou le faire tourner.

18 hélices permettent au Volocopter de s’élever dans le ciel, puis de voler. Leur pas est fixe et l’appareil reste donc toujours à l’horizontal, sans se pencher. Le changement de direction se fait en modifiant automatiquement la vitesse des hélices.

Le Volocopter pourrait voler jusqu’à 100 km/h, à une altitude de 2000 mètres. Les batteries ne permettent pour le moment que 20 minutes de vol, mais les développeurs espèrent atteindre une autonomie d’au moins une heure. Pour permettre des vols de plusieurs heures en une seule fois, une version hybride électrique et thermique, avec prolongateur d’autonomie, est également à l’étude.

Les créateurs espèrent en faire l’appareil volant le plus sécurisé au monde. Ainsi, pour assurer la sécurité pendant le vol, toutes les pièces capitales sont présentes en plusieurs exemplaires. En cas de pannes multiples, des pièces de secours prendraient alors le relais. Et en cas de panne du prolongateur d’autonomie, des batteries supplémentaires se mettent en marche pour assurer un atterrissage en toute sécurité. Enfin, en dernier recours, un parachute s’ouvre pour faire atterrir le Volocopter au sol !

Un accueil faramineux Outre-Rhin

Le projet a déjà bénéficié de 2 millions d’euros de subventions du ministère de l’industrie allemand. Pour ses futurs développements, 1,2 million d’euros ont été récoltés en décembre sur Seedmatch, un site de financement participatif allemand.

Les  500 000 premiers euros ont été récoltés en seulement 2 heures et 35 minutes. C’est le record européen en la matière. Au final il n’aura fallu que 3 jours, 9 heures, 52 minutes pour récolter les 1,2 millions d’euros espérés…

Découvrez le prototype biplace VC200 du Volocopter en vidéo, lors de son test à Karlsruhe

Auteur: Matthieu Combe, pour Techniques-ingenieur.fr


La rédaction vous conseille aussi :