Eco-systèmes, le principal éco-organisme en charge des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) annonce un redémarrage de la collecte en 2014, avec une progression de près de 8% par rapport à 2013. En 2014, l’équivalent de 7,4 kg de DEEE ont été collectés par habitant, soit environ 52 millions d’appareils électriques. 

collecte deee 2014Le taux de collecte des DEEE stagnait depuis 2 ans. Pour faire repartir la collecte à la hausse, Eco-systèmes a multiplié les initiatives : collecte solidaires éphémaires avec Emmaüs, campagne de communication, meuble de collecte libre-service, collecte de proximité, don aux associations… L’éco-organisme doit néanmoins aller encore plus loin : la directive européenne DEEE 2 impose à la France d’atteindre une collecte de 15 kg par an et par habitant en 2019.

En 2015, Eco-systèmes travaille à déployer les collectes auprès des urbains, n’ayant pas accès à des points de collecte classiques. Le dispositif sera proposé dans 15 arrondissements à Paris (300 collectes par an) et dans d’autres grandes agglomérations (200 collectes par an).

La collecte des appareils de gros électroménager froid et hors froid progresse respectivement de 4,7% et 8%. Mais la hausse principale vient des petits appareils électriques, avec une hausse de 20,2% (contre 8,5% en 2013). Les bouilloires, réveils, perceuses, téléphones portables… se retrouvent de plus en plus dans les meubles de collecte libre-service; avec l’équivalent de 45 millions d’appareils rapportés par les consommateurs-citoyens.

Pour assurer la confiance des citoyens, Eco-système s’engage à tracer le parcours des appareils confiés jusqu’aux centres de traitement référencés, ce qui permet d’éviter le traitement ou l’export illégal des DEEE.

Lire aussi : Le recyclage des DEEE peine à augmenter !

Auteur : Raphaël Petit, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :