Invitée de l’émission C politique ce dimanche sur France 5, Ségolène Royal reconnait le retard du chantier et le fait que «le budget a dérapé». En revanche Pour Ségolène Royal, le chantier « n’est pas condamné ».

cuve epr flamanville royal « L’ouverture sera sans doute retardée d’une année », reconnait Ségolène Royal, mais Areva travaille au plus vite pour mieux identifier les anomalies de la cuve en acier découvertes récemment. Les résultats diront si la cuve en état est suffisamment protectrice ou si elle doit être remplacée. Sur ce chantier qui a déjà pris 5 ans de retard, Ségolène Royal qualifie ces dernières anomalies d’« ajustements ».

Mais ces prévisions sont assez optimistes. Car si la cuve doit être remplacée, il faudra l’enlever, en faire une autre et la mettre en place. Ce qui aboutira entre 5 et 6 ans de retard.

Avec ce nouveau retard, la centrale de Fessenheim ne devrait donc pas fermer avant 2018 au plus tôt. Ségolène Royal prévoit une fermeture des réacteurs lors de la mise en service de l’EPR.

Lire aussi : Anomalie de cuve de l’EPR: Flamanville non autorisé?

Jeudi dernier, Pierre-Franck Chevet, président de l’ASN qualifiait cette anomalie de « sérieuse, voire très sérieuse ». Il rappelait que les travaux étaient déjà avancés et que «cela doit être très lourd de remplacer [la cuve] à ce stade ».

Auteur : Hugo Lebout, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :