gaspillage alimentaire ademeSelon une nouvelle étude de l’ADEME portant sur le gaspillage alimentaire, 10 millions de tonnes de produits destinés à l’alimentation humaine sont gaspillés ou perdus chaque année en France. Sur ce total, moins de 2 millions de tonnes sont valorisées pour l’alimentation animale. La valeur théorique de ce gaspillage est évaluée à 16 milliards d’euros et son impact carbone estimé à près de 15,3 millions de tonnes équivalent CO2/an, soit environ 3% des émissions nationales !

L’étude révèle que 32% du gaspillage est généré au stade de la production, 21% lors de la transformation, 14% lors de la distribution et 33% au niveau de la consommation à domicile. Elle fournit un enseignement important : un Français gaspille 4 fois plus en restauration collective et commerciale qu’au foyer.

Sur l’ensemble de la chaîne, de la production à la consommation, 24% des légumes, 23% des fruits, 20% des produits issus des grandes cultures et 13% des produits des filières animales sont gaspillés. Mais le gaspillage alimentaire varie fortement d’un produit à un autre : de 9% pour les œufs à 57% pour les salades !

L’Ademe et le Ministère de l’Environnement de l’Énergie et de la Mer viennent de lancer une campagne de communication nationale en direction de tous les acteurs de la chaîne alimentaire pour les inciter à lutter, chacun à leur niveau, contre le gaspillage. L’objectif du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire est de réduire de moitié le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025 .

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :