Ce vendredi, vers 14h, un incendie s’est déclaré dans un entrepôt de textile de 10 000 m2 situé à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Aucune victime n’est à déplorer. Si aucun produit toxique ne serait stoqué sur les lieux, l’épaisse fumée noire qui s’en dégage pourrait l’être.

incendie courneuve entrepôt

Près de 4 heures après, le nuage de l’incendie de La Courneuve reste impressionnant ! (Vue depuis le pont du Bourget) PHOTO Twitter// Yannick Hoppe

Suite à cet incendie, l’association de protection de l’Homme et de l’environnement Robin des bois n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué, l’association « demande au Ministère de l’Ecologie et à Airparif de déclencher immédiatement un protocole de suivi de cette pollution atmosphérique supplémentaire et d’en évaluer les conséquences sanitaires et environnementales. Les cendres et autres déchets devront être considérés comme des déchets dangereux ».

Car les produits synthétiques et les chaussures stockés dans cet entrepôt brûlent en dégageant une épaisse fumée noire potentiellement toxique pour les millions de Franciliens qui la respirent actuellement. Dans le Sud de Paris, à Sceaux (92), l’odeur se fait sentir dans les locaux de Natura-sciences à 18h. La pollution qui se dégage de cet incendie est donc respirée dans toute l’Ile-de-France.

« La combustion à l’air libre de ces biens de consommation importés de Chine dégage un panache chargé de particules toxiques, de métaux lourds, d’hydrocarbures et de dioxines. Au dessus d’un certain seuil, ce type d’entrepôt logistique devrait être assujetti à la directive Seveso sur la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses. », interpelle Robin des Bois.

Auteur : Raphaël Petit, journaliste du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :