Selon un rapport de l’Université des Nations Unies publié ce dimanche, la production des déchets électriques et électroniques a atteint un nouveau record mondial avec 41,8 millions de tonnes jetées en 2014 contre 39,8 en 2013. Le cap des 50 millions devrait être dépassé en 2018.

production mondiale record DEEESelon l’étude, la Norvège remporte la triste palme d’or, avec 28,4 kilos de déchets électriques et électroniques (DEEE) jetés par habitant en 2014, suivi de la Suisse (26,3 kg/hab) et l’Islande (26,1 kg/hab). La France arrive en 8ème position des pays produisant la plus grande quantité de DEEE avec 22,2 kg/hab.

Lorsque l’on considère la production de déchets en termes de volumes générés, ce sont les Etats-Unis et la Chine qui occupent le haut du panier, totalisant tous deux 32 % de la part mondiale des DEEE.

Répartition par continent (émission annuelle) :

  • Europe : 15,6 kg par habitant ;
  • Amérique (Nord et Sud) : 12, 2 kg par habitant ;
  • Asie : 3,7 kg par habitant ;
  • Afrique : 1,7 kg par habitant.

L’étude estime la valeur de l’ensemble de ces déchets à 48 milliards d’euros en 2014, en raison des métaux préciaux qu’ils renferment. Les 42 millions de tonnes de déchets contiennent 16,5 millions de tonnes de fer, 1,9 millions de tonne de cuivre, 300 tonnes d’or ( 11 % de la production mondiale en 2013), mais aussi de l’argent, de l’aluminium, du palladium et différents plastiques recyclables. Mais ils contiennent aussi 2,2 millions de tonnes de composants dangereux pour l’environnement comme le mercure ou le chrome. Leur rejet dans l’environnement pollue l’air, l’eau et les sols. Selon ce rapport, seulement 15 % de ces déchets ont été correctement recyclés par des organismes nationaux officiels.

En France en 2014, l’équivalent de 7,4 kg de DEEE ont été collectés par habitant, soit un taux de collecte d’environ 33 %. La directive européenne DEEE 2 impose à la France d’atteindre une collecte de 15 kg par an et par habitant en 2019. Eco-systemes, le principal éco-organisme en charge de la collecte des DEEE ménagers doit donc doubler la collecte en 4 ans.

Lire aussiBien trier ses DEEE pour assurer leur recyclage dans les normes

Auteur : Hugo Lebout, journaliste du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :