Avec un esthétisme et une narration de grande qualité, Home s’impose comme une référence du genre. Des images époustouflantes se succèdent, toujours accompagnées de commentaires simples et chocs qui donnent au film une dimension universelle, compréhensible par tous.

Home. Réalisé par : Yann-Arthus Bertrand en 2007. 2h00. Durée : 3/4

Home. Réalisé par : Yann-Arthus Bertrand en 2007. 2h00. Durée : 3/4

Après le renvoi entre la nature et le rôle joué par l’homme dans sa destruction, les sentences tombent. Les inégalités sur la Terre sont flagrantes : 20% des hommes consomment 80% des ressources de la planète. 5.000 personnes meurent chaque jour à cause de l’eau insalubre. 1 milliard d’hommes n’ont pas accès à l’eau potable et 1 milliard de personnes ont faim. Pendant ce temps, plus de 50% des céréales commercialisées dans le monde sont destinées à l’élevage et aux biocarburants. Mais il y a pire : les dépenses militaires mondiales sont 12 fois plus élevées que l’aide au développement.

La Terre se dégrade rapidement

Les ressources naturelles sont surexploitées : 40% des terres cultivables sont dégradées et 13 millions d’hectares de forêt disparaissent chaque année. Les trois quarts des ressources de pêche sont épuisées, en déclin ou à la limite de l’être.

Le réchauffement climatique fait rage. La température moyenne des 15 dernières années a été la plus élevée jamais enregistrée et la banquise a perdu 40% de son épaisseur en 40 ans. Il pourrait y avoir 200 millions de réfugiés climatique avant 2050.

Les espèces s’éteignent à un rythme 1000 fois supérieur au rythme naturel. Un mammifère sur 4, un oiseau sur 8, un amphibien sur 3 sont menacés d’extinction.

Ces informations résonnent dans notre tête. Elles sont suivies d’une pointe d’optimisme et d’une invitation à l’action imminente : « Il est trop tard pour être pessimiste ». Les solutions existent, il faut agir immédiatement.

Lire aussiL’Earth overshoot day, la planète à crédit

Protéger les eaux territoriales, développer les parcs naturels et mieux gérer les forêts

2% des eaux territoriales sont protégées. C’est très peu mais c’est déjà un pas. Il faut consommer du poisson provenant d’une pêche responsable et soucieuse des réserves maritimes.

Les parcs naturels regroupent 13% des surfaces terrestres. Ils peuvent devenir la règle et non l’exception. Il faut favoriser la création des réserves, notamment dans les zones endémiques, c’est-à-dire dans les zones comprenant des espèces strictement inféodées à une surface restreinte (des îles de faible surface, par exemple).

Dans certains pays, les forêts sont préservées et reboisées. Le Gabon, par exemple, a imposé la coupe sélective et la forêt a le temps de se régénérer. Des labels garantissent la bonne exploitation des forêts : ils doivent devenir la norme obligatoire et nous devrions acheter que des produits provenant de ces forêts.

Développer le commerce équitable et l’agriculture bio

Le commerce équitable rémunère le travail à sa juste valeur et les producteurs peuvent vivre dignement. Soyons des consommateurs responsables afin de ne pas privilégier une agriculture faite par des machines et des agriculteurs prospérant grâce aux aides des états.

L’agriculture biologique peut nourrir la terre entière. Il faut donc la développer au maximum afin de diminuer la dégradation des sols. Il faut également limiter la consommation de viande car celle-ci est grande consommatrice de céréales et d’eau.

Développer les énergies renouvelables et les écoquartiers

80% de l’énergie mondiale vient de l’énergie fossile. Géothermie, piégeage du carbone dans les sols, énergie éolienne et solaire, sont autant de solutions à développer.

Les éco-quartiers se développent. Leur approvisionnement en énergie provient intégralement des énergies renouvelables. Ils doivent se multiplier.

Ces points ne sont que des exemples mais ils tracent les grandes lignes des défis à relever à partir d’aujourd’hui. Il est temps de passer à l’action : relevons ces défis et construisons ensemble une conscience écologique mondiale.

Visionner la bande-annonce de Home

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :