En 12 minutes, L’île aux fleurs pointe quelques vérités essentielles sur l’interdépendance, base de notre civilisation. Sur un thème grave, narré avec humour, il dénonce les injustices qui peuvent être amenées par la mondialisation, principalement pour les plus démunis.

L'île aux fleurs. Réalisé par : Jorge Furtado en 1989. 12 min. Note : 4/4

L’île aux fleurs. Réalisé par : Jorge Furtado en 1989. 12 min. Note : 4/4

500 tonnes d’ordures ménagères sont produites chaque jour dans les grandes villes telles que Porto Alegre. Ces ordures prennent la direction de l’île aux fleurs. Des employés sont là pour séparer les ordures organiques qu’ils jugent bons pour les porcs. Ce qui est jugé inadéquat est laissé aux habitants des bidonvilles.

Ce documentaire est poignant. Cette citation le résume :  « La tomate plantée par Monsieur Suzuki, échangée contre de l’argent avec le supermarché, échangé contre l’argent que Madame Annette a échangé contre des parfums, extraits des fleurs, refusé pour la sauce du porc, jeté aux ordures et refusé par les porcs comme aliment est maintenant disponible pour les êtres humains de l’île aux fleurs. »

Visionner le documentaire L’île aux fleurs

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :