Les civilisations à l'épreuve du climat

Auteur : Vincent Boqueho Editeur : Dunod, 192 p. Date de parution : 05/04/2012. Prix indicatif : 18 €

Comment le climat a-t-il évolué ? Peut-on établir un lien entre cette évolution et le développement des civilisations humaines ? Pourquoi certaines régions ont-elles connu un essor économique tandis que d’autres sont restées à l’écart du développement ? Vincent Boqueho présente dans cet ouvrage une intéressante analyse de l’impact du climat sur l’histoire humaine. Il tend à démontrer que le climat pourrait avoir joué un rôle plus important que ce qui est couramment admis, dans le développement des civilisations, depuis le néolithique jusqu’à nos jours.

Vincent Boqueho démontre que l’apparition des foyers de civilisation coïncide avec une notion essentielle : l’existence d’un fort stress climatique, qui tend à développer la culture d’innovation. Selon l’auteur, les foyers potentiels « correspondent à des précipitations supérieures à 500 mm, des températures minimales annuelles inférieures ou égales à 13°C (ou une altitude supérieure à 2000 m), et un facteur de variabilité climatique (rapport de précipitations entre saison humide et saison sèche) supérieur ou égal à 12.Le « stress environnemental » qu’introduit cette variabilité semble a priori capital  pour pousser les sociétés à l’innovation, jusqu’à leur entrée dans l’ère historique.

Les résultats sont bluffant : tous les foyers climatiques obtenus ont bel et bien  formé des foyers de civilisation (à une exception près pour laquelle l’auteur explique les raisons). Aucune civilisation autonome ne  s’est développée à l’écart des foyers apparaissant sur la carte climatique.

L’ouvrage est structuré en trois parties. La première est une présentation générale des évolutions survenues dans le passage de la Préhistoire à l’Histoire d’une part, et des grandes caractéristiques du climat terrestre d’autre part. Ces réflexions conduisent à isoler les critères climatiques qui semblent importants dans le développement des sociétés primitives : elles aboutissent à une identification remarquable entre deux cartes, celle climatique et celle des premières civilisations historiques. Le deuxième chapitre consiste à étudier séparément les différents continents, en se focalisant sur les centres de prospérité constatés. Les évolutions sont à chaque fois abordées sous deux angles différents : celui de l’archéologue attaché aux vestiges néolithiques, et celui de l’historien attaché à l’essor des premières grandes civilisations. Le dernier chapitre évoque l’évolution des civilisations dans le monde depuis l’antiquité  jusqu’à nos jours, période pendant laquelle le climat semble là encore avoir eu un fort impact. Il se termine par quelques réflexions sur le rôle du climat à l’époque actuelle.

Sans nier que l’industrialisation et les progrès agronomiques aient rendu l’homme moins dépendant du climat, l’auteur soutient que le climat reste toujours aujourd’hui un facteur explicatif essentiel.

A propos de l’auteur

Ingénieur Supaero de formation, docteur en astrophysique, Vincent Boqueho est agrégé de sciences physiques et enseigne en classes préparatoires au lycée Les Eucalyptus à Nice. Il est auteur de Toute la physique sur un timbre poste (2010) et de La vie, ailleurs? (2011)

>Commander ce livre sur Amazon <

La rédaction vous conseille aussi :