L’aventure Les Grandes migrations se compose de quatre films présentant les voyages de millions d’animaux pour assurer la survie de leur espèce : « Destinés à voyager », « Assurer sa descendance »,  « combattre pour survivre » et « Lutter pour se nourrir ». 3 ans de travail, 800 jours de tournage et 670 000 km parcourus dans plus de 20 pays ont été nécessaires pour livrer « Les grandes migrations ».

Les grandes migrations. National Geographic. 6h00. Note : 3/4

Les grandes migrations. National Geographic. 6h00. Note : 3/4

Dans ces documentaires, vous découvrirez les voyages entrepris chaque année par une quinzaine d’espèces sur terre, à travers les océans ou dans les airs. Par exemple, 1 million de gnous et 200 000 zèbres poursuivent les pluies saisonnières et parcourent une boucle de 500 km à travers la Tanzanie et le Kenya. Dans un autre environnement, sur l’île Christmas, les 50 millions de crabes rouges doivent affronter les caprices de l’océan indien pour assurer leur descendance.

L’impact de l’Homme sur les grandes migrations

Certaines espèces s’aident du soleil, de la lune ou du champ magnétique de la Terre pour mener à bien leur périple. La migration du papillon monarque est à ce fait particulièrement singulière.  Ainsi, des millions de papillons quittent la forêt mexicaine et se dirigent vers le Canada en repérant le nord magnétique. Il faudra  cinq mois et trois générations pour accomplir ce long chemin. Une super-génération vivant dix fois plus longtemps que leurs parents s’occupera du retour au Mexique. Sur plus d’un milliard d’individus, environ la moitié arrivera à bon port….

Les grandes migrations livre un témoignage poignant sur les routes migratoires. A ce titre, l’Homme a un impact palpable. Que cela soit à cause des routes, des barrières ou du réchauffement climatique, l’avenir de ces populations est incertain…

Lire aussiLe peuple migrateur: des oiseaux dans les airs

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :