De nombreux Français rêvent d’ouvrir une chambre d’hôtes. Chaque année, beaucoup passent le cap. Mais comment mettre toutes les billes de son côté pour en faire son activité principale?

maisons d'hôtes chambre d'hôte métier

Chambre d’hôte «Home Saint Jacques», coup de cœur 2016 de Gîtes de France. PHOTO//Home St Jacques

Sur les 9.690 maisons d’hôtes du réseau Gîtes de France, 20% proposent une chambre, 26% en offrent deux  et 24% trois. Les plus grosses maisons d’hôtes sont moins nombreuses: 16% ont quatre chambres et 14% cinq. Ainsi, le chiffre d’affaires moyen du réseau d’une chambre d’hôtes est de 18.590 euros pour une moyenne de 2,8 chambres. Cette moyenne ne suffit donc pas à l’ensemble des propriétaires pour en faire l’activité principale d’un couple.

Maisons d’hôtes: 20% prétendent à une activité professionnelle principale

Pour savoir quelles maisons d’hôtes fonctionnent le mieux et identifier leurs avantages, Gîtes de France a lancé « L’Observatoire des Chambres d’hôtes Gîtes de France ». Sur l’ensemble de ses propriétaires, 1.860 ont répondu à l’enquête. Dans le détail, 25% des propriétaires déclarent un chiffre d’affaires inférieur à 5.000 €. Pour 34% d’entre eux, il se situe entre 5.000 et 15.000 €. Enfin, pour les 20% restant, il est entre 15.000 et 30.000 €. Ils abordent la maison d’hôte comme un complément d’activité. Mais 12% gagnent entre 30.000 et 50.000 € et 8% peuvent atteindre plus de 50.000 €. De quoi en faire une activité professionnelle principale !

La table d’hôte est un véritable atout commercial pour booster son chiffre d’affaires. Les hébergements la proposant ont un chiffre d’affaire moyen de 22 000 euros contre 13 400 euros pour un hébergement sans, un taux d’occupation de 49% contre 43 % et 552 nuitées vendues contre 397. « A 2 ou 3 chambres, une maison d’hôtes ne peut être qu’un complément d’activité en zone rurale. Si on veut en vivre en activité principale, il faut avoir au moins 5 chambres et faire table d’hôtes pour avoir une clientèle fidèle et des voyageurs d’affaires hors saison », complète Anne-Catherine Pechinot,  Directrice Générale de la Fédération Nationale des Gîtes de France de Gîtes de France.

Quelles chambres d’hôtes fonctionnent le mieux?

L’activité de chambre d’hôtes connait une forte saisonnalité et une forte disparité d’un département et d’un hébergement à l’autre. Le taux d’occupation moyen des hébergements constaté par Gîtes de France (maisons d’hôtes et gîtes) sur tout le territoire en 2014 aura été de 40.9 % avec des pics de fréquentation durant la période estivale : 77 % en cumulé l’été, 67 % en juillet et 88 % en août (dont un pic record d’occupation de 96 % durant la première quinzaine aoûtienne). Sur l’année, la durée moyenne de location d’une maison d’hôtes est de 254 jours, avec 199 nuitées par chambre). Le prix moyen est de 67.8 €/nuitée pour 2 personnes pour une chambre d’hôtes.

Selon L’Observatoire des Chambres d’hôtes Gîtes de France, les propriétaires professionnels, ayant un chiffre d’affaire supérieur à 30.000 €, ont généralement entre 2 et 4 chambres de très bon standing (une classification 4 ou 5 épis). Ouverts 11 mois dans l’année, ils sont plutôt situés en ville et commercialisent leurs nuits en basse saison grâce à des partenariats avec les coffrets cadeaux. Ils proposent des services très appréciés par les vacanciers : Internet (90%), un garage (68%) et font table d’hôtes (49%). Afin d’attirer un maximum de clients, ils misent sur des services de confort. 28% sont dotés d’une piscine et 15% de services bien-être – spa, sauna, jaccuzi… Par ailleurs, ils acceptent tous les moyens de paiement.

Lire aussi : Gîtes de France dévoile ses «Coup de cœur» 2016

Quelles maisons d’hôtes sont le plus à la traîne?

A l’opposé, les établissements ayant le moins de réservations et qui voient leur chiffre d’affaires reculer présentent entre 3 et 5 chambres classées 1 ou 2 épis. Adhérents au réseau depuis plus de 10 ans, ils n’ont pour la plupart pas renouvelé leur décoration et n’acceptent généralement pas la carte bancaire. Ces résultats confirment que les chambres d’hôtes avec le meilleur chiffre d’affaires sont celles qui ont pris le virage d’Internet et de la montée en gamme. « Internet joue de plus en plus en faveur des beaux hébergements. Avec des photos professionnelles, les maisons d’hôtes peuvent avoir un panier moyen supérieur de 20% sur Internet », assure Anne-Catherine Pechinot.

Pour développer son activité, il ne faut pas oublier d’investir. 64% des propriétaires de maison d’hôtes investissent en moyenne 940 €/ an pour promouvoir leur activité. Les propriétaires qui en font leur activité principale investissent davantage. Ils consacrent 1.665 € de budget de communication pour un chiffre d’affaires de 30 à 40 000 €/an. Et jusqu’à 4.200 € pour un chiffre d’affaires dépassant 50.000 €/an.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :