pour une économie du bien commun

Auteurs : Goéry Delacôte et Christelle Morel. Editeur : Editions Le Pommier. 215 pages. Date de parution : 30 mars 2012. Prix indicatif : 19,5 €

Et si pour sortir de la crise, il fallait tout simplement sortir de la dictature des marchés financiers et du consumérisme ? Créer un nouveau secteur qui proviendrait d’une économie du bien commun et contribuerait à la création d’une société plus équitable. ? Les bribes de ce secteur existent déjà. Les auteurs définissent l’économie du bien commun comme le troisième secteur de l’économie française. C’est le secteur qui n’est ni public ni privé à but lucratif. C’est celui qui œuvre dans l’intérêt général et non pour la recherche de profits. Entre autres, associations, fondations et entrepreneurs sociaux ; il s’agit de l’ensemble des organismes qui travaillent avec pour objectif d’améliorer les choses dans l’ensemble de la société. Leurs domaines d’action sont variés : culture, éducation, santé, environnement, social et services à la personne. Selon les auteurs, ce secteur n’est pas encore structuré et n’a que peu conscience de lui-même. Ils invitent à développer un secteur fort, capable de se regrouper, de réfléchir collectivement et de présenter un front commun, comme le font depuis longtemps les patrons d’entreprises privées avec le Medef dont la voix est écoutée.

Cette nouvelle économie n’est pas le fruit de doux rêveurs. Les auteurs présentent un véritable plan d’actions pour la  développer. Ils expliquent pourquoi et surtout comment y travailler. En s’appuyant sur des exemples concrets, souvent inspirés de leur propre expérience, tant en France qu’à l’étranger, les auteurs donnent des pistes d’actions tant institutionnelles que juridiques et appellent à construire ensemble, dès aujourd’hui, une société plus équitable et plus heureuse. Ils étudient les dynamiques de changement et l’impact que cela aurait sur la cohésion sociale de la société.

Les auteurs

Physicien, éducateur, Goéry Delacôte dirige At-Bristol, musée des sciences situé à Bristol (GB) depuis 6 ans ; après avoir dirigé pendant 15 ans l’Exploratorium, musée des sciences à San Francisco ; et fondé avec Maurice Lévy la Cité des Sciences et de l’Industrie. Il est membre de L’Académie des technologies.

Diplômée de Sciences Po Paris et de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille, Christelle Morel est journaliste spécialiste de l’économie sociale et solidaire et des conditions de travail (Alternatives économiques et différentes publications du groupe Liaisons sociales).

> Commander ce livre sur Amazon <

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :