Des étudiants adoptent une position commune contre le changement climatique

Paru le 12.11.12 - Dernière modification le 23.10.13 - Pas de commentaires

La Conférence-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP18) se tiendra à Doha au Qatar du 27 novembre au 7 décembre 2012. Pour apporter un nouveau souffle au dialogue et lutter contre l’enlisement des négociations, une centaine d’étudiants venus des cinq continents ont signé à Sciences Po Paris, début novembre 2012, le  CliMates Call for Action. Les étudiants y interpellent différents types de décideurs en émettant une douzaine de recommandations et plusieurs engagements. Ce texte sera porté à Doha pour la COP 18.

CliMates call for action

Equipe de CliMates lors du Sommet à Paris. © CliMates

« En tant que CliMates et membres d’organisations partenaires, nous aspirons à devenir un acteur influent du dialogue international sur le changement climatique, à être une force innovante de proposition et de décision », précisent les étudiants dans le CliMates Call for Action.

Selon CliMates, la légitimité du mouvement trouve son origine dans le fait que « les jeunes générations ont le plus à perdre de l’inaction climatique, et doivent donc faire entendre leur voix sur la façon dont les choix sont faits concernant notre avenir climatique ».

Elaborer le CliMates Call for action

Pendant les cinq jours du Sommet international CliMates à Paris, les délégués ont abordé différents thèmes du point du vue du changement climatique: gestion de l’eau, agriculture et énergie. Ils ont également soulevé différentes questions : Comment lier l’adaptation et le développement ? Comment sensibiliser et éduquer la société civile ? Quels projets de (re)développement à faible teneur en carbone privilégier ?

Les délégués se sont aussi intéressés à la coopération internationale dans le cadre de la lutte contre le changement climatique avec deux sous-thèmes : l’avenir du protocole de Kyoto et l’attribution de la responsabilité. Ils ont alors donné des pistes pour repenser le processus de négociation sur le climat.

Après une longue discussion et un processus de vote à l’unanimité, les délégués de CliMates et les membres de l’organisation centrale ont voté un ensemble de recommandations à destination des décideurs et d’engagements pour CliMates listés dans le CliMates Call for action.

Des engagements de recherche pour CliMates

A côté de ces recommandations, les délégués se sont engagés à entreprendre plusieurs travaux de recherche, nouveaux et  existants, sur de nombreux sujets clés du changement climatique. CliMates contribuera, par exemple, à l’analyse des conséquences locales des changements dans l’utilisation des terres.

CliMates s’engage également à étudier des tendances sociétales qui sont à première vue non liées au changement climatique, mais qui pourraient apporter des éléments pertinents à la mise en œuvre de politiques climatiques ou qui pourraient  enrichir les débats lors des négociations internationales.

Des principes fondamentaux clairs

L’action de CliMates repose sur certains principes fondamentaux, notamment promouvoir la transformation des sociétés et des cultures en réponse au changement climatique tout en restant politiquement neutre. CliMates souhaite que les décideurs agissent dès maintenant pour atténuer le changement climatique d’origine anthropique et préparer l’adaptation.

CliMates en appelle à un monde dans lequel l’économie, les politiques, le social et les différentes activités respectent l’environnement naturel. CliMates veut d’un monde dans lequel la coopération entre les parties prenantes aux niveaux local, national et international sert la préservation de l’environnement, la justice sociale et le développement communautaire. Selon ce think thank, les décideurs doivent prendre en compte les besoins et intérêts des générations futures, et impliquer les jeunes et les étudiants dans les prises de décision.

Créé en 2011 à Paris, CliMates est un  think tank étudiant de dimension internationale engagé dans la recherche de solutions innovantes pour combattre le changement climatique. Forte d’un réseau de plus de 160 étudiants internationaux de différentes disciplines, l’association a réalisé en un an d’existence un travail approfondi de recherche collaborative sur les différents thèmes du changement climatique et a participé à des évènements d’envergure internationale tels que la Conférence de Rio+20 en juin 2012.

Auteur : Matthieu Combe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>