Les deux chiffres semblent croître de pair. Plus le prix du paquet de cigarettes augmente, plus les ventes de cigarettes électroniques s’envolent. Aujourd’hui, plus d’un million de Français vapotent quotidiennement. Cependant, une question subsiste : la cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé? Sur ce point, les avis divergent. C’est pourquoi les adolescents ne doivent pas se laisser tenter par ce qu’ils considéreraient comme un moindre mal.

cigarette électronique risques jeunes

La cigarette électronique, un danger pour les jeunes et les non fumeurs. PHOTO//CC0 Domaine Public

Selon l’agence Santé Publique France, entre 1,2 et 1,5 million de personnes déclarent vapoter chaque jour en France. Et dans plus de 50% des cas, la volonté d’arrêter de fumer est à l’origine de cette décision. Mais attention, la vapoteuse n’a pas de pouvoirs magiques, et son usage n’est pas nécessairement gageure de réussite. La cigarette électronique, c’est l’histoire d’une hésitation incessante entre bienfaits avérés et dangers certainement réels. Parce que non, la cigarette électronique ce n’est pas que de la vapeur d’eau.

La cigarette électronique alliée des fumeurs, dangereuse pour les jeunes

En fait, dans certains cas, les professionnels de la santé apprécient la vapoteuse. Lorsqu’une personne cherche à se débarrasser de son addiction à la clope, la cigarette electronique est une bonne alternative. Mais qu’à une seule condition : que son usage reste transitoire. Aujourd’hui, la communauté scientifique reconnaît que ce produit de remplacement est forcément moins mauvais pour la santé que le tabac. Cependant, nul ne peut affirmer qu’aucun composant des e-liquides n’est cancérigène. Ainsi, un site d’information suisse fait état d’une méta-analyse de 29 études qui démontre la présence de « nombreuses substances chimiques et des particules ultrafines connues pour être toxiques, cancérigènes et/ou irritantes pour les voies respiratoires » dans ces liquides.

Lire aussiCigarette électronique: meilleure pour la santé et moins polluante?

C’est pourquoi il est fortement déconseillé à une personne qui n’a jamais fumé de sa vie de commencer à vapoter. C’est pourquoi il est nécessaire que les plus jeunes soient conscients des risques liés au tabagisme. Les couleurs chatoyantes des vapoteuses et les senteurs sucrées des e-liquides ne doivent tromper personne. Les États-Unis ont par exemple drastiquement encadré la vente de ces produits aux jeunes en novembre 2018. Les autorités américaines ont effectivement considéré que la cigarette électronique pouvait être une voie ouverte vers le tabagisme classique. Outre-Atlantique, on estime que 3,5 millions de collégiens et lycéens sont adeptes de la vapoteuse.

Auteur : Chaymaa Deb, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :