Le Fonds mondial de recherche contre le cancer (FMRC) recommande de ne pas consommer plus de 500 grammes de viande rouge par semaine et d’éviter la charcuterie. Mais un Français moyen mange près de 1,15 kg de viande rouge par semaine, selon FranceAgriMer.

consommation viande france

Les Français mangent près de 1,15 kg de viande rouge par semaine, alors que le FMRC recommande de ne pas dépasser 500 grammes par semaine. PHOTO//Pixabay

L’Établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, FranceAgriMer, fournit des chiffres précis sur la consommation de viande en France. Concernant les dernières données connues datant d’août 2015 et portant sur l’année 2014, un Français mange en moyenne 32,5 kg de viande de porc, 26,3 kg de viande de volaille, 24,2 kg de viande bovine, 3 kg de viande ovine et 200 g de viande de cheval par an. Il boit 54,3 L de lait frais, mange 26,2 kg de fromage et 7,4 kg de beurre. Par ailleurs, selon le Comité national pour la promotion de l’oeuf, chaque Français mange 215 oeufs par an.

La viande de porc, y compris sous forme transformée, reste la viande la plus consommée en France, malgré son recul constaté depuis presque 20 ans (-10 % entre 1994 et 2014). La volaille est désormais la seconde viande la plus consommée en France, dépassant la viande bovine depuis 2012. Si la consommation de viande a reculé de 3,9 % en France entre 2004 et 2014, celle-ci semble repartir légèrement à la hausse. Elle a en effet progressé de 1,6 % entre 2013 et 2014, selon France Agrimer. Cette hausse est notamment due à la reprise de la consommation de viande porcine et l’augmentation continue de la consommation de volailles. Après plusieurs années de repli, la consommation de viande bovine est également repartie à la hausse (+ 0,9 %).

Lire aussiViande: étiqueter l’origine, le mode d’élevage et les OGM

La consommation de viande rouge et les risques de cancer

Malgré la tendance à la baisse de la consommation de viande, un Français en mange encore trop. Le Fonds mondial de recherche contre le cancer recommande de ne pas consommer plus de 500 grammes de viande rouge par semaine et d’éviter la charcuterie. Par viande rouge, il entend la viande de boeuf, de veau, d’agneau, de porc, de canard, d’oie, de lapin, de cheval ainsi que les abats. D’après les chiffres de FranceAgriMer, un Français moyen mange donc près de deux fois trop de viande rouge par semaine.

Lorsque la viande est transformée, c’est-à-dire fumée, séchée, salée (charcuteries, saucisses, lardons fumés, etc.) ou quand des agents de conservation sont ajoutés, des substances cancérigènes peuvent se former, endommager les cellules et favoriser l’apparition de cancers. Une étude datant de 2010 souligne que la consommation de 50 grammes de viandes transformées par jour augmenterait le risque de maladies cardio-vasculaires d’un peu plus de 40 % et de diabète d’environ 20 %.

Lire aussi : Viande, santé et cancers

Pour réduire les risques, la consommation de viande doit se faire au maximum 2 à 3 fois par semaine et il est conseillé de réduire au maximum la viande transformée. Il conviendra alors de remettre des protéines végétales dans son assiette. Pour une viande de meilleure qualité et un meilleur bien-être animal, il est conseillé de privilégier la viande bio qui impose un accès à des espaces de plein air et de bannir les oeufs de poules élevées en cage ou au sol.

L’élevage est une industrie florissante dans le monde. Entre 1950 et 2000, la population mondiale est passée de 2,5 milliards à 6 milliards. En parallèle, la production de viande est passée de 45 à 233 milliards de kilos. Avec une population mondiale de 9 milliards en 2050, la FAO prévoit une production de viande qui pourrait atteindre jusqu’à 450 milliards de kilos.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :