Greenpeace a lancé une enquête participative nationale sur la consommation de viande dans les cantines scolaires du primaire. Grâce à 12.000 contributions, l’ONG a recueilli des données dans 3.200 villes. Les résultats sont sans appel ! Près de 7 enfants sur 10 sont obligés de manger de la viande ou du poisson tous les jours.

greenpeace viande cantine

Près de sept enfants sur dix sont obligés de manger de la viande tous les jours à la cantine. PHOTO//DR Lille.fr

Dans la plupart des villes, les enfants du primaire mangent de la viande ou du poisson tous les jours. Aucune alternative végétarienne n’est proposée à 69 % d’entre eux. Parmi ces mauvais élèves, on compte de grandes villes comme Marseille, Rouen, Nantes, Bordeaux ou encore Toulon. Par ailleurs, seulement 21 % des enfants ont accès à un repas végétarien au moins une fois toutes les deux semaines. C’est par exemple le cas à Lyon ou Montpellier. Et seulement 9 % des écoliers ont accès au moins une fois par semaine à un repas végétarien. Parmi les meilleurs élèves, on trouve Toulouse, Lille et Nice. Sur le site de Greenpeace, vous pouvez accéder aux résultats de votre commune. L’association estime que son enquête couvre au moins 60 % de la population des écoliers.

Trop de viande à la cantine !

Selon une enquête parue fin 2017, Greenpeace estime que les écoliers consomment 2 à 4 fois trop de protéines animales. Cet excès de protéines animales peut contribuer au surpoids ou à l’obésité des enfants. La surconsommation de viande favorise par ailleurs le développement de maladies et cancers à l’âge adulte. Dans une pétition, l’association demande donc de passer, dès 2020, à deux repas sans viande ni poisson par semaine. Pour cela pas besoin de modifier la législation. « La législation impose de servir uniquement huit repas sur vingt avec viande ou poisson », rappelle l’association. Les cantines pourraient donc facilement passer le cap.

En revanche, dans le cadre du débat actuel sur le projet de loi pour l’Équilibre des relations commerciales et une alimentation saine et de qualité, l’introduction obligatoire de menus sans viande ni poisson a été proposée à plusieurs reprises. « Le gouvernement y a systématiquement donné un avis défavorable », regrette Greenpeace.

Lire aussi : Les Français mangent trop de viande !

Des alternatives goûteuses pour les enfants

Selon cette enquête, il existe une pourtant une large gamme d’alternatives disponibles. Le top des classiques revisités et servis à la cantine en végétarien sont ainsi les boulettes, les raviolis, les nuggets, les galettes, les steaks et les panés. Par ailleurs, les sources de protéines végétariennes proposées sont les oeufs, le fromage, les lentilles, les pois chiches, le soja et le tofu.

Greenpeace recommande une consommation mondiale annuelle de viande de 16 kg par habitant maximum. Cela correspond à environ 300 g par semaine, tous produits carnés confondus. L’ONG parle en poids carcasse, c’est-à-dire la viande crue non transformée vendue au détail. Pour les produits laitiers, Greenpeace recommande une consommation moyenne mondiale annuelle de 33 kg par habitant en 2050, soit 630 g par semaine.

La FAO estime que l’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. « Changer le contenu de millions d’assiettes par an, c’est donc limiter considérablement cet impact sur le climat et les ressources naturelles », avance Greenpeace.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :