Alors que le nombre de médecins généralistes baisse et que les déserts médicaux continuent, la solution pourrait venir du smartphone. De nombreuses applications mobiles proposent aujourd’hui de mettre en relation les patients avec des médecins pour des consultations virtuelles. À l’instar des consultations classiques, les téléconsultations proposées notamment par le leader Livi sont remboursées par l’Assurance maladie.

livi téléconsultation

Les téléconsultations sont de plus en plus plébiscitées. PHOTO//CCO Domaine Public

Selon le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM), le nombre de médecins a baissé de 10% depuis 2010. Et c’est chez les généralistes que la baisse a été la plus marquée. S’ils étaient 94.261 en 2018, ils n’étaient plus que 87.801 en 2018, soit 7,3% de moins. Entre 2017 et 2018, le nombre de praticiens généralistes a reculé de 0,4%. Dans une France toujours plus vieillissante, le manque de médecins pourrait très vite devenir un problème de santé publique.

Face à cette problématique d’envergure, la solution pourrait venir du smartphone. Une société suédoise, Kry, propose de consulter un médecin en ligne. En Suède, « la téléconsultation est dans les mœurs » explique Jonathan Ardouin, le directeur général de Livi. Cette start-up n’est autre que la branche française de Kry. Depuis 2015, la société a permis la réalisation de plus de 600.000 téléconsultations en Suède, en Norvège et au Royaume-Uni.

Livi, la téléconsultation approuvée par l’Assurance maladie

En France, Livi commence à prendre tout doucement. Aujourd’hui, un millier de patients ont pu être auscultés par une trentaine de médecins. Depuis septembre 2018, lorsque le patient n’a pas de médecin traitant, les téléconsultations sont remboursées au tarif réglementaire de l’Assurance maladie. Cela vaut également si un patient a bien un médecin traitant, mais que ce dernier n’est pas disponible. Les patients qui veulent en savoir plus peuvent trouver les infos ameli.fr sur la téléconsultation.

Bien que surprenante, la téléconsultation est sûre et pourrait être aussi la solution pour désengorger les urgences saturées. Les médecins présents sur la plateforme exercent tous en France et sont répertoriés par l’Ordre des médecins. En ce sens, la sécurité est bien assurée. Pour pallier les déserts médicaux, Jonathan Ardouin affirme que Livi est en contact avec des maires. L’objectif serait donc de démocratiser la pratique afin que l’application mobile offre un service de proximité salvateur.

Attention tout de même à ne pas vouloir « uberiser » la fonction de médecin. L’application n’a pas pour objectif de détourner les patients des cabinets. De plus, certaines pathologies exigeront toujours une consultation physique. Ainsi, il serait bon d’envisager la téléconsultation comme une bonne solution pour consulter un médecin sans aller aux urgences. En 2017, près de 19 millions de personnes se sont rendues aux urgences générales. Un chiffre en constante augmentation, et qui rappelle l’urgence d’y trouver une solution. Pour la santé de tous.

Auteur : Chaymaa Deb, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :