Qu’il fume quelques cigarettes par jour ou plus d’un paquet, la question d’arrêter de fumer hante le fumeur. Il connait les méfaits du tabagisme, mais ne peut pas y penser, sous peine d’en allumer une autre encore plus rapidement. Alors, pourquoi faudrait-il arrêter? Voici quelques calculs simples pour une consommation d’un paquet par jour. N’hésitez pas à faire les vôtres, selon votre consommation!

mois sans tabac arrêt

Il y a de très bonnes raisons d’arrêter de fumer. Et si vous profitiez du mois sans tabac, pour vous lancer? PHOTO//Publicdomainpictures.net

1- J’économiserai plusieurs milliers d’euros par an

Fumer un paquet par jour à 6,5 euros revient à faire partir en fumée plus de 2.370 euros chaque année. Soit l’équivalent d’un superbe voyage. Mais ce calcul ne prend pas en compte les futures hausses du prix du tabac. Lorsque le prix du paquet atteindra 10 euros fin 2020, fumer 20 cigarettes par jour coûtera 3.650 euros par an. Prendre conscience du coût annuel fait déjà froid dans le dos. Mais songez à ce que cela représente sur dix ou vingt ans : de 24.000 à 73.000 euros. Une dépense encore doublée si vous fumez pendant 40 ans. Il y a de meilleures façons de dépenser son argent.

2 – Je ne fumerai plus des dizaines de milliers de cigarettes

Fumer un paquet par jour, c’est 20 cigarettes. Par mois, cela revient a 600 cigarettes et 7.200 sur une année. En 10 ans, cela fait donc 72.000 cigarettes remplies de goudrons, monoxyde de carbone et autres saletés. Cela devient encore plus inconcevable sur 20 ou 40 ans : on passe à 144.000 et 288.000 cigarettes.

3- J’éviterai plusieurs kilogrammes de goudrons et monoxyde de carbone

Un paquet de cigarettes indiquait avant le paquet neutre contenir environ 10 mg de goudrons et 10 mg de monoxyde de carbone par cigarette. À un paquet par jour, cela en fait donc fumer 6 grammes par mois, 72 grammes par an et 0,72 kg sur 10 ans. Si vous fumez un paquet par jour pendant 40 ans, vous aurez donc ingurgité près de 2,9 kg de goudrons et 2,9 kg de monoxyde de carbone. On comprend ainsi les risques de cancers du poumons chez les fumeurs. Sans compter les ingestions liées aux 70 autres substances cancérigènes que contient la fumée de cigarette. Pire que l’impact de la pollution de l’air dans les villes, il y a la pollution ingurgitée par ces 20 cigarettes quotidiennes, au plus profond de vos poumons. Et ne parlons même pas des troubles de la fertilité et autres effets néfastes causés par tous ces perturbateurs endocriniens.

Lire aussiFumer tue… la planète !

4- Je gagnerai plusieurs jours par mois pour faire autre chose

Fumer une cigarette prend environ 5 minutes. À un paquet par jour, cela représente donc 1h40 de votre temps journalier. Vous passez tout ce temps à fumer et votre temps libre à désirer une cigarette. Cela fait 50 heures par mois, soit plus de deux jours… et 25 jours par an d’absorption de fumée en continu. Comme vous ne fumez pas lorsque vous dormez, on peut facilement considérer que, si vous fumiez en permanence lorsque vous êtes éveillés, vous passeriez vos journées à fumer pendant plus d’un mois et demi chaque année.

5- Arrêter de fumer, en fait c’est facile!

Vous connaissez certainement plusieurs personnes qui ont passé le cap et sont désormais non-fumeurs. Peut-être à l’aide de substituts tels que des patchs ou des gommes à mâcher à la nicotine. Mais peut-être avez-vous aussi des amis qui ont arrêté de fumer grâce à la méthode d’Allen Carr. Celle-ci fait adopter un état d’esprit particulier au fumeur pour l’aider à affronter sa vie sans cigarettes et sans aucun substitut. Lorsque l’on comprend que la cigarette agit comme une drogue psychologique, plus que physique, l’arrêt devient simple et instantané. Il suffit de se rappeler que l’on est non fumeur dès lors que l’on a éteint sa dernière cigarette. Grâce à l’opération collective #MoisSansTabac, et si vous passiez à l’action en équipe et grâce au soutien de vos proches? Le Mois sans tabac a lieu du 1er au 30 novembre 2017.

Lire aussi : Cigarettes électroniques: une aide pour arrêter?

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-siences.com


La rédaction vous conseille aussi :