Le raisin est arrivé sur les étalages. C’est le moment de découvrir ou revisiter la cure de raisin. La cure de raisin  (aussi appelée cure uvale) fait partie des monodiètes, qui consistent à ne s’alimenter que d’un seul type d’aliment au cours d’un repas ou pendant une ou plusieurs journées. Cette cure peut se pratiquer de quelques jours, voire une ou plusieurs semaines. Une cure de longue durée sera sous surveillance médicale. Elle est facile à faire sans nécessité d’interrompre ses activités professionnelles.

monodiète de raisin

Consommer plusieurs variétés de raisin permet de varier les plaisirs ! © CMT17 C. TRIBALLIER

En pratique, le choix de la variété du raisin est important. Il est indispensable de consommer du raisin bio sans engrais chimiques, ni pesticides. Dans le cas contraire, la pollution pourrait être supérieure au nettoyage. Les variétés recommandées sont le chasselas (de couleur verte, nommé blanc en France) en raison de la finesse de sa peau et de sa teneur équilibrée en sucre, en alternance avec le muscat (vert ou bleu, nommé blanc ou noir en France). Les raisins à peau épaisse comme l’Italia sont déconseillés, tout comme l’Alphonse-Lavallée. Le mieux est de mélanger les variétés pour stimuler le goût et ne pas se lasser. Il faut bien rincer le raisin juste avant la consommation.

Vous veillerez à ce que le raisin soit bien mûr. Le raisin peu mûr est laxatif et peut provoquer l’irritation de la muqueuse buccale. En revanche, un raisin trop mûr pourrait, dans certains cas, favoriser la constipation (surtout s’il s’agit de raisin noir). Il faudra évidemment manger du raisin et exclusivement du raisin sans autre nourriture, à raison d’un à deux kilos par jour, parfois trois. Prévoyez la quantité journalière de raisin pour ne pas être pris au dépourvu !  Mangez quand vous en avez envie et, à chaque fois, à votre faim. Mâchez quelques pépins (surtout du raisin noir) riches en antioxydants. Vous boirez selon votre soif de l’eau minérale peu minéralisée pour ne pas surcharger le foie ou les reins. Vous choisirez plutôt des tisanes sans sucre qui drainent l’organisme : le  cassis, l’aubier de tilleul.

Comme pour un jeûne, il faut soigner la reprise alimentaire sous peine de perdre les effets de la cure et de connaître quelques désagréments: mal de ventre, accès de fièvre, crise de foie.  Cette reprise doit durer environ la moitié de la durée de la cure. Il faut commencer par introduire du végétal sous forme de fruits et de légumes crus ou cuits. Puis des produits  laitiers à digestion facile (yaourt, fromage blanc), de petites quantités de céréales et de poisson à partir du 3e jour. La viande et les autres protéines seront réintroduites en dernier. Pour augmenter les bienfaits de la cure de raisin, il est possible d’en profiter pour mettre en place une activité physique ou de relaxation.

Lire aussiSanté : Peut-on se soigner en mangeant ?

Quels sont les effets de la monodiète ?

Les monodiètes utilisent au choix des fruits, des légumes ou des céréales. Technique utilisée en naturopathie, la monodiète est un moyen naturel de prévenir la maladie et de rétablir la santé en intervenant sur l’hygiène de vie de l’individu et de son comportement alimentaire.

La monodiète permet un repos digestif entre les repas. Les végétaux consommés en monodiète ne demandent aucun effort de digestion. La réduction calorique  permet à l’organisme de brûler des réserves de graisses, de renouveler les cellules et d’éliminer les toxines. Comme dans un grand nettoyage d’automne, elle sollicite particulièrement les émonctoires, ces organes qui permettent l’évacuation des déchets (la peau, les reins, le foie, les intestins). Elle soulage les fonctions hépatiques et rénales, car cette cure est pauvre en graisses et en protéines.

La cure de raisin défie,  a priori, toutes les règles de la diététique. Et pourtant, ceux qui en font l’expérience sont stupéfaits des changements qu’ils voient s’opérer en eux. La grande majorité des personnes qui, avant la cure, se sentaient fatigué, ont constaté une amélioration souvent spectaculaire de leur état. On note d’autres bénéfices. Le corps et l’esprit sont revitalisés, ce qui procure un dynamisme et une légèreté renouvelés ainsi qu’une plus grande clarté d’esprit. Les insomnies diminuent et l’amélioration du sommeil se poursuit bien au-delà de la cure. Les petits problèmes comme les bourdonnements d’oreilles, le nez bouché, le mal de tête ou les yeux qui pleurent sont éliminés ou réduits.

Concernant la perte de poids, les personnes en surpoids avant la cure perdent en moyenne 3 kg par semaine; ensuite, cela dépend de la quantité de raisin consommée, de l’exercice physique pratiqué et du métabolisme de chacun. Les troubles digestifs et intestinaux tels gaz, ballonnements, diarrhées et lourdeurs d’estomac ainsi que les problèmes de peau diminuent pendant et après la cure.

Pourquoi choisir la monodiete de raisin ?

La cure de raisin est connue depuis au moins deux siècles comme l’une des thérapies naturelles les plus efficaces. Cette cure apparaît, en effet, comme un moyen unique pour régénérer nos organismes agressés en permanence par le stress et une alimentation déséquilibrée et  dénaturée avec une surcharge importante de déchets acidifiants à l’origine d’un déséquilibre acido-basiques. Elle permet également de régénérer nos organismes malmenés par des milliers de polluants externes (air, eau, sonore, nitrates, pesticides) et internes  (conservateurs, colorants, consommation de médicaments, d’excitants et d’alcool).

Le raisin est depuis longtemps réputé être bon pour la santé, grâce à son contenu en vitamines (dont la vitamine B1, B2, B6, B12, PP), en acides organiques (acide malique, acide tartrique que l’organisme métabolise facilement), en polyphénols (antioxydants de la famille des flavonoïdes et anthocyanes), en minéraux alcalinisant (potassium, et moindrement magnésium, manganèse et zinc) et en sucres facilement assimilables (fructose notamment).

Le raisin est basique et alcalisant. L’index glycémique du raisin frais est de 40. (Celui du  raisin sec est de 65). Les pépins de raisin contiennent des antioxydants  puissants qui retardent le vieillissement des cellules.

Y a-t-il des contre-indications à la monodiète de raisin ?

Les personnes atteintes d’un diabète insulinodépendant (diabète maigre) ne doivent pas suivre cette cure qui est trop riche en sucres rapides pour eux les femmes enceintes et allaitantes

Vous voulez essayer ? Aidez-vous des ouvrages de référence :

Brandt Johanna. La cure de raisin, Jouvence, 2000.

Collectif. Le petit guide de la cure de raisin, Terre Vivante, 1999.

Kieffer Daniel. L’homme empoisonné – Cures végétales pour libérer son corps et son esprit, Grancher, 1993.

Lützner Helmut. Comment revivre par le jeûne, Terre Vivante, 1990.

Auteur : Nathalie SIERKA, naturopathe-iridologuecontribution volontaire

La rédaction vous conseille aussi :

  • froggi

    Peut-on utiliser un extracteur de jus ou faut-il tout garder du raisin?(comme un smoothie ou à chaque fois le manger tel quel? merci pour votre réponse

  • Bonjour,

    Je reste septique.
    Comment l’absorption massive d’un fruit aussi nutritionnel soit-il, peut aider le corps à « régénérer nos organismes malmenés par des milliers de polluants externes » si ce n’est à ne pas plus en avaler… ?

    De plus cette cure, qui consiste à suivre une alimentation déséquilibré puisque constitué seulement de raisin (sans lipides, sans protéines…) et cela pendant plusieurs semaines, est « un moyen unique pour régénérer nos organismes agressés par […] une alimentation déséquilibrée » ?
    Une alimentation déséquilibré soignerait les effet d’une alimentation déséquilibrée ?!

    Merci

  • Pour Réaliser la cure de raisin, il faut consommer le raisin tel quel pour profiter de ses bienfaits , On trouve dans les pépins de raisin des polyphénols, anti oxydants. Pour cette raison, je conseille de les mâcher .A vous de varier les variétés. de raisin.

  • Bonjour.
    Moi je trouve ça bien une telle cure. En plus, si le raisin est bio et local, c’est bon pour l’économie locale. Bref, que des bonnes raisins d’essayer une telle cure au moins une journée.