circuits courts

Nous pouvons soutenir les pratiques agricoles les moins polluantes et préserver notre santé à travers notre alimentation. Les productions locales et de saison en circuits courts permettent de s’affranchir des scandales qu’a connu l’industrie agroalimentaire.

On parle de circuits courts lorsqu’un agriculteur ou un producteur a recours à un intermédiaire maximum. En revanche, cette définition ne spécifie pas le mode de production et la distance d’acheminement. Par exemple, la ferme des 1000 vaches, située dans la Somme, pourrait très bien vendre des produits en direct. La vente serait alors qualifiée de circuit court. Mais pas sûr que cela aille dans le sens de ce que nous recherchons. Il faut donc s’assurer que les pratiques soient les proches de l’agriculture biologique.

De nombreux avantages pour les circuits courts

Les ventes en direct offrent ainsi de nombreux avantages, pour le producteur comme pour le consommateur. Elles créent un lien et une relation de confiance avec les producteurs. En plus, elles permettent d’acquérir des produits de meilleurs qualité et d’être informés sur les pratiques agricoles. Sur le plan économique et social, les circuits courts favorisent la vie de quartier, la circulation de l’argent dans la communauté et le maintient des producteurs locaux.