surpopulation

La surpopulation mondiale pose de nombreux problèmes écologiques. En 1950, 2,5 milliards de personnes vivaient sur terre. Mais la population atteignait 6 milliards en 2000 et 7,35 milliards en 2015. Ainsi, la population a cru régulièrement d’un milliard tous les douze ans (+ 80 millions/an). Dans son scénario médian, l’ONU estime que la population mondiale atteindra environ 9,7 milliards en 2050. Et 11,2 milliards en 2100. Les pays émergents et en développement sont les premiers concernés. L’Afrique subsaharienne devrait quadrupler sa population de 1 à 4 milliards d’ici 2100, l’Asie gagner 570 millions d’habitants, en particulier en Inde et au Pakistan.

Accord de Paris et surpopulation

L’accord de Paris ne prend pas à bras le corps la question de la démographie. Dans les scénarios du GIEC, avec 8,4 milliards d’humains en 2030, chaque individu devra émettre au maximum une moyenne de 4,8 teCO2/hab pour limiter le réchauffement climatique à 2°C en 2100. Les engagements des pays nous amènent actuellement à des émissions d’environ 7,2 teCO2/habitant et un réchauffement de 3°C en 2100. Soit une différence de 2,4 tCO2eq.