Depuis le 1er janvier 2020, le groupe Casino et l’ensemble de ses enseignes alimentaires en France ont cessé la commercialisation des œufs de poules élevées en cage. Cette nouvelle mesure concerne à la fois les marques de distributeur et les marques nationales. Le distributeur prévoit d’accompagner ses éleveurs avec des contrats pour cette transition.

casino oeufs cage
Image prise par L214 dans un élevage français de poules pondeuses en Essone. PHOTO//L214 – Ethique & animaux

En 2017, le groupe Casino avait pris l’engagement de ne plus vendre aucun œuf de poule élevée en cage dans ses magasins d’ici à 2020. Il s’était alors vu remettre un Œuf d’Or de la part de CIWF, une ONG qui milite pour un élevage durable. Les Œufs d’Or récompensent depuis 2007 les entreprises et les organisations publiques qui utilisent (ou, pour les entreprises uniquement, qui s’y engagent dans un délai de 5 ans) des œufs ou des ovoproduits hors-cage.

Depuis le 1er janvier 2020, le distributeur stéphanois a tenu ses promesses. Il ne propose plus aucun produit de ce type dans ses rayons, à la fois pour ses marques de distributeur (MDD) que pour ses marques nationales. Cette décision, une première à cette date pour un distributeur, concerne toutes ses enseignes à savoir Géant, Casino, Monoprix, Leader Price, Franprix, Vival, Spar et Sherpa. Un engagement similaire a été pris pour les ovoproduits d’ici à 2025.

Une filière œuf plein air déjà en place

Pour conduire ce changement, Casino accompagne éleveurs et fournisseurs avec des contrats pluriannuels afin de les aider dans leurs investissements pour une transition vers un mode d’élevage alternatif. Par ailleurs, sur ses œufs MDD, Casino a mis en place une filière œuf plein air, sans antibiotique et sans OGM qui a conduit au lancement de deux références en avril 2019.

Le groupe rappelle qu’il a été le premier, en 2016, au travers de son enseigne Monoprix (rachetée par Jean-Charles Naouri en 2012), à cesser la vente d’œufs de poule élevée en cage sous marque propre et marque nationale.

Lire aussi : Les poules pondeuses élevées en cage en voie de disparition?

Les poules pondeuses élevées en cage en voie de disparition?

En France, 68% des poules pondeuses sont encore élevées dans des cages. Mais suite aux actions de L214, la grande distribution, la restauration et les industriels ont pris l’engagement de bannir les œufs provenant de ces élevages dans leur approvisionnement d’ici 2025 au plus tard. Les fournisseurs doivent donc se préparer à ces nouvelles attentes. Dans quelques années, ils adopteront l’élevage au sol, en plein air et bio. L214 vise une fin des élevages en cage pour les poules en Europe d’ici une dizaine d’années.

Auteur : Raphaël Petit, contribution bénévole


La rédaction vous conseille aussi :