Les orages qui sévissent depuis samedi en fin de journée en France ont causé par endroits des dégâts “catastrophiques” dans les exploitations agricoles de nombreuses régions. Voici l’alerte lancée par la présidente de la FNSEA Christiane Lambert.

Après le gel vient l’orage. “Il y a de sacrés bobos, de sacrés dégâts, dans certains secteurs c’est catastrophique“, a déclaré à l’AFP Christiane Lambert, la présidente du syndicat majoritaire. “Chez moi dans le Saumurois, dans le sud du Maine-et-Loire, de la grêle a complètement ravagé des vignes“, prévient-elle.

En Ile-de-France et notamment en Seine-et-Marne, de fortes précipitations ont entraîné des coulées de boue dans les cultures céréalières, a-t-elle détaillé. “80 mm le samedi soir et à nouveau 60 mm le dimanche“. Elle a également fait état d'”énormes dégâts” en Bourgogne/Franche-Comté, avec parfois “des parcelles détruites à 100%” en Côte d’Or, “idem dans le Doubs, avec des grélons de 10 cm de diamètre“.

Dans plusieurs régions, les orages font des dégâts considérables

Même constat dans l’Yonne et la Saône-et-Loire, avec des dégâts sur les cultures céréalières et sur les vignes. “Sur les cultures d’hiver et de printemps (blé et orge), tout est haché menu” chez des exploitants qui “pensaient se refaire une santé” cette année grâce au niveau élevé des cours des céréales, a déclaré Christiane Lambert.

Psychologiquement, c’est épouvantable, ils ont vu tout s’effondrer en un quart d’heure“, a-t-elle ajouté. Parmi les autres coins touchés de la France agricole: Allier et Ardèche en Auvergne/Rhône-Alpes, le Gers et l’Aude en Occitanie et le Lot-et-Garonne et la Gironde, en Nouvelle-Aquitaine.

Lire aussi : Gel tardif : un risque de plus en plus probable à cause du réchauffement

Ce qui est impressionnant, c’est la violence des orages et le fait que ça touche les trois quarts de la France“, a poursuivi la présidente de la FNSEA. Parmi les quelques rares régions épargnées, la Bretagne, PACA et la Corse, selon ses remontées.

La répétition des événements est très préoccupante, ça prouve que le changement climatique est à l’oeuvre dans toutes ses dimensions“, a déploré Christiane Lambert, quelques semaines après un grave épisode de gel. “La question de la solidarité nationale et de changer tout le dispositif” en cas de calamités agricoles “s’impose plus que jamais“, a-t-elle conclu. Une refonte complète de l’assurance-récolte est actuellement à l’étude dans le cadre du Varenne de l’eau lancé fin mai par le gouvernement.

Natura Sciences avec AFP

LE NOUVEAU NATURA SCIENCES SUR ULULE

Alors que 53% Français estiment que les médias et les journalistes n'accordent pas assez de place à la crise écologique et climatique, le média Natura Sciences lance sa nouvelle formule pensée pour faire face aux défis climatiques et écologiques d'ici 2030. Notre mission : construire une nouvelle société, plus respectueuse des humains et du vivant dans toutes ses composantes.

Cette nouvelle formule, davantage tournée vers l'action et plus incisive, est en pré-vente exclusive sur Ulule jusqu'au 10 novembre prochain. Elle est soutenue par plusieurs personnalités dont le climatologue Jean Jouzel, la lauréate du prix Goldman pour l'environnement Lucie Pinson ou encore la réalisatrice Marie-Monique Robin. L’exigence de Natura Sciences passe encore et toujours par son indépendance et l’absence de toute publicité.

Partagez, pré-abonnez-vous, nous comptons sur votre soutien, merci !


La rédaction vous conseille aussi :