Apparu il y a plus de 400 millions d’années, le requin est l’un des habitants les plus anciens de la planète. Il souffrirait d’une mauvaise image, entièrement fabriquée par l’Homme, véhiculée et ancrée dans les esprits depuis le film Les Dents de la mer. Ses dents, en forme de scie, ne l’aident pas à changer son image de féroce prédateur, même, si en réalité, il a très peur de l’Homme et qu’il est dur de l’approcher. Rob Stewart, nous emmène à sa découverte, afin de nous faire découvrir son monde mystérieux.

Les seigneurs de la mer. Réalisé par : Rob Stewart en 2006. 1h26. Note : 3/4

Les seigneurs de la mer. Réalisé par : Rob Stewart en 2006. 1h26. Note : 3/4. PHOTO//DR

Les îles Darwin et Wolf sont l’un des rares endroits sur terre où les requins marteaux se rassemblent. Bien que la pêche y soit totalement interdite, les pêcheurs clandestins n’hésitent pas à venir se servir dans ces réserves. Ils pratiquent la pêche à la palangre, lignes comprenant des hameçons sur des centaines de kilomètres, tuant des espèces non ciblées. Nous découvrons alors le massacre des populations de requins à des fins uniquement commerciales, principalement asiatiques.

En Chine, la soupe d’aileron de requin est en effet un signe de luxe et est consommée en grande quantité. Un kilogramme d’ailerons y est vendu 450$, on comprend donc le puissant marché qui prévaut sur les intérêts écologiques. De plus, les requins sont présentés comme des espèces résistant à toutes les maladies, incarnant la puissance. Leur cartilage est donc vendu sous forme de comprimés, les Chinois pensant qu’ ils deviendront plus résistants en les ingurgitant.

Sea Sheperd à la protection des requins

En suivant l’organisation Sea Shepherd et son fondateur Paul Watson au cours d’opérations orchestrées contre les braconniers sur les eaux du Costa Rica, nous découvrons des usines illégales, dirigées par des grandes entreprises asiatiques. Celles-ci organisent un commerce clandestin d’ailerons de requins. Ce commerce rapporte des millions de dollars au Costa Rica dans le plus grand silence.

L’océan, pratiquement à lui seul, joue le rôle de régulateur de l’oxygène atmosphérique. La composante végétale du plancton, le phytoplancton, produit de l’oxygène grâce à la photosynthèse. Si les requins sont éliminés, c’est tout l’équilibre trophique aquatique qui sera bouleversé. Que deviendra alors le plancton? On estime que 90% des requins ont disparu ces cinquante dernières années…

Un documentaire poignant

Même s’il souffre de nombreuses répétitions dans les dialogues, rappelant surtout que les requins ne sont pas les monstres que l’on pense, et des propos de Rob Stewart, s’autoproclamant sauveur des requins de la planète, ce documentaire n’en perd pas pour autant sa force. Cette force est de nous montrer à quel point nous détruisons les écosystèmes aquatiques pour nos simples profits commerciaux, sans penser à l’équilibre que nous détruisons.

Lire aussiLes requins, « pas si menaçants, menacés, utiles »

Visionner la bande-annonce de Les seigneurs de la mer

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

LE NOUVEAU NATURA SCIENCES SUR ULULE

Alors que 53% Français estiment que les médias et les journalistes n'accordent pas assez de place à la crise écologique et climatique, le média Natura Sciences lance sa nouvelle formule pensée pour faire face aux défis climatiques et écologiques d'ici 2030. Notre mission : construire une nouvelle société, plus respectueuse des humains et du vivant dans toutes ses composantes.

Cette nouvelle formule, davantage tournée vers l'action et plus incisive, est en pré-vente exclusive sur Ulule jusqu'au 10 novembre prochain. Elle est soutenue par plusieurs personnalités dont le climatologue Jean Jouzel, la lauréate du prix Goldman pour l'environnement Lucie Pinson ou encore la réalisatrice Marie-Monique Robin. L’exigence de Natura Sciences passe encore et toujours par son indépendance et l’absence de toute publicité.

Partagez, pré-abonnez-vous, nous comptons sur votre soutien, merci !


La rédaction vous conseille aussi :