Le 20 mars, c’était la journée internationale sans viande à l’initiative de l’association américaine FARM qui milite pour une alimentation végétalienne. Animal Equality l’a fêté à sa manière, avec des barquettes de « viande humaine ». Heureusement, ce n’est pas ce que vous croyez !

viande humaine

Des barquettes de viande humaine devant la Cathédrale de Barcelone. © Animal Equality

À Barcelone, l’organisation internationale de défense des animaux Animal Equality a réalisé une étonnante performance devant la Cathédrale: six militants se sont installés, ensanglantés et plastifiés dans des barquettes semblables aux barquettes de viande des supermarchés. Leur objectif était de marquer les esprits pour promouvoir une alimentation végétalienne, sans produits d’origine animale auprès des passants et des touristes.

Les avantages d’une telle alimentation seraient éthiques et écologiques. En effet, on sait bien que les animaux d’élevage industriel sont en manque de bien-être et que l’élevage est responsable de déforestations et de nombreuses émissions de gaz à effet de serre.  De plus, la consommation de viande a de nombreux impacts sur la santé avec des risques accrus de cancers. Au contraire, Animal Equality fait valoir qu’une alimentation végétalienne équilibrée prévient efficacement les cancers, le diabète, l’obésité, et les problèmes cardia-vasculaires.

Et en France ?

Des actions auront lieu en France samedi 23 mars à Paris, Toulouse, Reims, Epinal, Bordeaux, Dijon, Metz et Avignon. Retrouvez l’agenda complet sur le site d’Internal Campains, plateforme militante contre la vivisection et pour les droits des animaux, qui relaye les actions en France.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :