Le réseau de dernière génération sera déployé très prochainement dans la capitale. Cette décision fait suite à un accord signé entre Anne Hidalgo et les principaux opérateurs mobiles.

Un homme heureux de l'arrivée de la 5G à Paris rit devant son smartphone.
La mairie de Paris a annoncé que la 5G serait déployée à Paris dans les prochaines semaines. // PHOTO : GaudiLab/Shutterstock.com

Le bras de fer a pris fin, sous conditions. Paris déploiera la 5G sur son territoire “dans les prochaines semaines”. La mairie et les opérateurs télécoms ont annoncé avoir signé un accord ce vendredi.

Paris va bientôt rejoindre Strasbourg, Lyon ou encore Bordeaux, où la 5G a déjà été allumée, malgré des réticences locales. En la matière, c’est l’État qui décide et les maires ne peuvent pas s’opposer juridiquement. Mais soucieux d’éviter les polémiques, les opérateurs ont engagé une concertation. Elle a abouti vendredi à une “charte de la téléphonie mobile”. Le conseil de Paris l’examinera en mars.

Les Verts déçus par l’arrivée de la 5G à Paris

C’est la signature de cette charte par Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR qui rendra possible le lancement commercial de la 5G à Paris. Cette dernière est censée donner aux citoyens parisiens “une meilleure information” sur les impacts de la 5G. De plus, la charte doit garantir la “transparence sur l’installation des antennes” .

Lire aussi : 5G : pour maîtriser l’impact carbone, l’encadrement des usages sera capital

En contrepartie, les opérateurs se sont notamment engagés à “optimiser le recyclage des équipements de téléphonie” ou à favoriser “l’inclusion numérique”. Suffisant pour éviter un clash au sein de la majorité parisienne menée par la mairie socialiste Anne Hidalgo, alors que ses partenaires écologistes ferraillent contre la 5G?

Fatoumana Koné, présidente du groupe écologiste au conseil municipal, s’est elle dite “étonnée voire un peu choquée” par le “forcing” de la maire socialiste, à qui les Verts ont “encore envoyé un courrier il y a peu de temps demandant le moratoire”, a-t-elle indiqué à l’AFP. “Avec cet accord, la ville permet l’innovation technologique mais organise son suivi attentif”, répond à l’AFP le socialiste Paul Simondon, chargé de la 5G en tant qu’adjoint au budget de la mairie.

Chaymaa Deb avec AFP

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :