Il s’agit visiblement de l’un des pires événements de gel de ces dernières décennies. Le gouvernement va déployer le régime de calamité agricole à la suite de l’épisode de gel qui a touché de nombreuses régions et cultures ces derniers jours. L’annonce a été faite par Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture jeudi soir sur France Info. Il évoque un événement “particulièrement difficile”.

On va étudier également les dispositifs fiscaux habituels que nous pouvons mettre à disposition de ces agriculteurs qui sont face à ces difficultés”, a-t-il ajouté. Le ministre a toutefois précisé qu’il était encore trop tôt pour déterminer le coût exact des dégâts. La situation pourrait notamment empirer car d’autres épisodes de gel sont à craindre ces prochains jours.

Une chose est déjà sûre à ce stade. “Les pertes sont importantes”, a prévenu le ministre. Ce dernier a par ailleurs promis la pleine mobilisation des assureurs et des banquiers pour accompagner les exploitants touchés.

On est aujourd’hui face à une situation qui est tout à fait exceptionnelle, qui est particulièrement difficile, qui touche un grand nombre de cultures, la viticulture bien sûr, l’arboriculture, mais aussi les grandes cultures comme celles de la betterave, du colza”, a détaillé M. Denormandie. Il a évoqué une “violence assez inédite”.

On est en train de faire l’évaluation chiffrée, ce qu’on constate c’est que énormément de régions sont aujourd’hui impactées, que ce soit au nord de l’Ile de France jusqu’au sud-est et une partie du centre du pays”, a-t-il dit.

Source : AFP

Photo : Le président du département du Gers observe les effets du gel chez un viticulteur. @pmartin_32, Twitter

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :