Dans une interview accordée à CBS, Emmanuel Macron a estimé qu’il “est nécessaire d’accompagner les gens” pour qu’ils puissent s’adapter à la transition écologique. Afin de “largement transformer notre économie” et de réduire l’utilisation des énergies carbonées, le président préconise de taper au portefeuille “en augmentant le prix du carbone” mais de manière “réalisable” pour la population, souligne-t-il.

En toute humilité” Macron regrette d’avoir “sous-estimé l’impact” de la taxe carbone sur les classes moyennes

Pour le président, “il faut accepter d’investir de l’argent public dans ces transitions pendant plusieurs années” et pousser les investisseurs à réaliser des investissements verts. “Cependant, pour que cette révolution ait lieu, nous devons aider les classes moyennes et les foyers modestes à nous suivre“, a-t-il insisté. “Si vous allez à la Maison-Blanche ou au palais de l’Élysée pour dire: maintenant, il va falloir vous adapter et payer plus cher, je peux vous assurer que vous accroîtrez les inégalités sociales. J’ai moi-même fait une erreur de ce genre, en 2018, lorsque nous avons sous-estimé les effets de ce type de mesures sur la classe moyenne“, a-t-il dit, en allusion au mouvement des “gilets jaunes” et à leur réaction face à la taxe carbone. “Je peux vous dire en toute humilité que j’en suis d’autant plus convaincu que j’ai moi-même fait des erreurs auparavant“, a-t-il répété.

Objectif climat et sommet sur le climat de Joe Biden

Enfin, à quelques jours du sommet sur le climat organisé par Joe Biden, Emmanuel Macron a souhaité que la Chine aille plus loin dans ses engagements de réduction des gaz à effet de serre. Pékin vise en effet une neutralité carbone en 2060. L’Europe vise quant à elle la réduction de 50% des émissions de gaz à effet de serre (par rapport à 1990) dans 10 ans. Rappelons que, à Bruxelles, la France défend à présent un objectif de 52,8% contre les 55% qu’elle devait soutenir initialement.

Fanny Bouchaud, avec AFP

Photo : CBS

LE NOUVEAU NATURA SCIENCES SUR ULULE

Alors que 53% Français estiment que les médias et les journalistes n'accordent pas assez de place à la crise écologique et climatique, le média Natura Sciences lance sa nouvelle formule pensée pour faire face aux défis climatiques et écologiques d'ici 2030. Notre mission : construire une nouvelle société, plus respectueuse des humains et du vivant dans toutes ses composantes.

Cette nouvelle formule, davantage tournée vers l'action et plus incisive, est en pré-vente exclusive sur Ulule jusqu'au 10 novembre prochain. Elle est soutenue par plusieurs personnalités dont le climatologue Jean Jouzel, la lauréate du prix Goldman pour l'environnement Lucie Pinson ou encore la réalisatrice Marie-Monique Robin. L’exigence de Natura Sciences passe encore et toujours par son indépendance et l’absence de toute publicité.

Partagez, pré-abonnez-vous, nous comptons sur votre soutien, merci !


La rédaction vous conseille aussi :